KOSMOFIC Index du Forum KOSMOFIC
Science Fiction
 

FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres
GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion


L015

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    KOSMOFIC Index du Forum -> GENERAL -> SFICTION
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kr
Redacteur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2014
Messages: 112

MessagePosté le: Sam 17 Juin - 13:42 (2017)    Sujet du message: L015 Répondre en citant

An 3000, début du trente et unième siècle
et du quatrième millénaire sur Terre, que
devient l’humanité ?

Elle regroupe environ 15 millions de personnes
vivant par clans, certains d’entre eux s’affrontent
constamment dans l’espoir de disposer du
territoire de l’adversaire, la solidarité n’est pas
de mise, les gens vivent plus ou moins comme
des sauvages qui seraient revenus au moyen-âge.

Plus d’avions, ni de trains, ni de voitures, ni
d’armes sophistiquées, encore moins de
téléphones, de télévision, d’ordinateurs, et
d’autre gadgets du début du précédent
millénaire, mais que s’est-il donc passé ?

Le vingt quatrième siècle a connu une brutale
inversion des pôles qui a laissé fort peu de
survivants, quelques privilégié(e)s qui
avaient trouvé une sécurité relative dans
un sous-sol aménagé, non recouvert par les
océans, qui avaient repris plus de 95% du globe.

Il fallut près de deux siècles pour retrouver une
géographie physique à peu près comparable à
celle d’avant la catastrophe, les survivantes et
survivants devaient reconstituer une nouvelle
humanité, ce qu’ils firent avec une certaine
solidarité durant cette période, mais dès le
vingt sixième siècle, entre la destruction de
toute technologie, la perte de la quasi-totalité
des terres cultivables, et d’un savoir nécessaire
à une remise à niveau, un manque de moyens
et de compétences rendant la vie bien plus
difficile, les instincts primaires reprirent
progressivement le dessus chez les humains, et
l’aide et la compréhension furent vite remplacés
par une recherche de possession et de pouvoir
par n’importe quel moyen, à commencer par les
combats, il n’y avait plus de nations, ni de
monnaie, ni même de langues, d’un clan à un
autre, on finissait par parler d’une manière
différente au point de ne plus pouvoir se
comprendre après quelques décennies.    
      
Maintenant, en 3000, seuls les gens appartenant
à un même clan se considéraient, les étrangers
étaient des ennemis, tous savaient faire du feu
et travailler le métal, ce qui leur permettait de
fabriquer des armes telles que des épées, des
couteaux, des haches, et bien sûr, les arcs et
des flèches, mais c’était à peu près tout.

Peu d’entre eux avaient pu retrouver d’anciens
documents leur permettant de connaître le
passé, et notamment les évènements antérieurs
à l’inversion, et ceux qui les possédaient les
conservaient en lieu sûr, sans en parler à
quiconque, sachant par trop les répercussions
que cela pourrait avoir, des Einstein, des Tesla
ou encore des Edison, n’existaient pas dans
les diverses communautés, il se passerait encore
pas mal de temps avant que le nouvelle
humanité puisse enfin connaître une ère
industrielle.  

Quelque part sur l’ancien continent américain
dans une région qui, autrefois, s’appelait
l’Arkansas, une colonie de 200 personnes
vivait assez tranquillement, bien à l’écart
d’autres clans et prospérait tout doucement.

Le tiers des effectifs était composé d’enfants
et de jeunes pas encore actifs, et les quarante
personnes les plus importantes étaient:

Wilkins           David            62 ans Chef de la
Communauté

Clarke              Howard       51 ans Adjoint au
Chef  de la Communauté

McKenzie          Jess           49 ans  Adjoint au
Chef  de la Communauté

Nash              Addison        64 ans  Historien

Green           Lorna              37 ans  Adjointe
de l’historien

Boone         Paige               34 ans  tenant une
auberge

Lloyd              Sam              37 ans  compagnon
de Paige.

Morton          Jeff                42 ans  cultivateur

Owen             Ben               36 ans cultivateur

Brock             Nick               39 ans  chasseur

Barnett         John                46 ans  chasseur

Doyle            Logan             45 ans  Forgeron
bâtisseur

Gibbs          Robert              41 ans  Forgeron
bâtisseur

Cobb          William             30 ans  boulanger

Potter          Jackson          32 ans boulanger

Walker       Nathan             37 ans   Chef des
combattants

Smith         Austin       35 ans    Adjoint au Chef
combattants

Taylor          Nick        34 ans     Adjoint au Chef
combattants

Vega            Chris       23 ans       combattant

Hines          Brian       27 ans       combattant

Weber         Michael  29 ans       combattant

Howell          Mike      33 ans       combattant

Johnson      Tyler       29 ans       combattant

Martin         Caleb      25 ans       combattant

Moore           Cameron  22 ans    combattant

Harris            Andrew    24 ans    combattant

Allen             Jess          34 ans    combattant

Hill                 Jacob       35 ans    combattant

Carter           Roscoe      39 ans    combattant

Phillips          Charles     37 ans    combattant

Turner          Lenny        28 ans     combattant

Evans           Gary           30 ans     combattant

Cooper         Alex           32 ans     combattant

Gray             Dan             27 ans      combattant 

Rowe           Kyle            18 ans jeune aventurier
Père Pat 42 ans Mère Samantha 40 ans

Rhodes        Jennifer      17 ans copine de Kyle

Lucas           Chase         19 ans jeune aventurier

Webster     June             18 ans copine de Chase

Barnett   Matthew         21 ans jeune aventurier

Moss           Faith            19 ans copine de Matthew

L’effectif relativement important de combattants
pouvait s’expliquer pour le cas où un autre clan
tenterait de les attaquer, cela ne s’était pas
produit depuis 30 ans, mais mieux valait rester
vigilant.

Les trois jeunes et leur petite amie étaient
importants ? Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’un certain Barnett
Matthew ne voulait pas devenir chasseur, comme
son père John, ni être combattant, ce qu’il était
en âge de faire, surtout qu’il était grand et
costaud, mais ses idées étaient ailleurs, et une
fois de plus, il en parlait à Chase et à Kyle dans
l’espoir de les convaincre:

« Bon, en attendant nos copines qui sont occupées
chez elles, on peut toujours reparler de ce que je
vous ai dit, à savoir que nous ne vivons pas
d’une manière intéressante ici, les jours se
suivent et se ressemblent, on s’ennuie, rien
de nouveau à voir, on n’apprend rien…

Franchement quel intérêt ? Avant-hier était
exactement comme hier, puis identique à
aujourd’hui, demain et après demain seront
pareils, j’ai l’impression de revivre le même
jour tout le temps, alors que je ne pense
qu’à découvrir de nouvelles choses, dans ce
vaste monde, car il est infiniment plus vaste
que la zone qui nous abrite, et … »      

Chase: « Oui, Matthew, on sait, tu veux quitter
la communauté pour aller je ne sais où, nous
aussi, avec Kyle, on s’ennuie de temps à
autre, mais dans ton histoire, il y a du pour
et du contre, le pour, c’est que Kyle et moi
sommes comme toi, curieux de nature, et
nous aussi, aimerions vivre une autre vie, mais
le contre est lourd, ici, nous sommes en
sécurité, puis nous avons nos proches, nous
mangeons et dormons tranquilles, avec
parfois des petits plaisirs avec nos copines, si
on quitte la communauté, nous allons au
devant de sérieux problèmes, à commencer
par celui d’avoir à se battre à la première
rencontre, même avec les techniques que tu
nous a enseignées, d’ailleurs on ne sait pas
d’où elles te viennent, contre deux ou trois
clients, ça passe, mais si plus nombreux, ça
craint, puis une flèche peut toujours arriver
à l’improviste… »

Kyle: «Il n’y a pas que cela, pour manger ?
comment on ferait ? D’accord, on peut partir
avec un arc et des flèches, mais question
cuisine, on n’est pas spécialement doués, puis
la boisson, autre problème, et pour dormir ?
Toujours avoir un œil ouvert au cas où ? Et
nos copines, on en fait quoi ? »    

Matthew: « Elles sont plus douées que nous en
cuisine, et depuis le temps, elles savent aussi
ce que je pense, non ? Elles en disent quoi ? La
mienne serait d’accord pour l’aventure. »

Chase: « Ca aussi, nous le savons, et c’est-ce
qui m’a amené à réfléchir…
Que Faith et toi soient aussi chauds pour
quitter la communauté et aller au devant des
dangers, il y a sûrement une bonne raison, voire
plusieurs, mais tu ne nous en as pas parlé… »

Kyle: « C’est vrai ça, Matthew est copain avec
notre vieux savant dont sa mère s’occupe, le
père Nash, qui sait beaucoup de choses, mais
lui aussi ne dit rien, courir de gros risques ?
Tu sais qu’on n’est pas des
trouillards, Matthew, mais faudrait qu’on en
sache un peu plus, histoire de voir si ça vaut
le coup. » 

Matthew: « Bon, d’accord, on va la jouer
franco, un jour, le père Nash, comme vous
dites, m’a vu me battre, à titre d’exercice bien
sûr, contre six autres de nos camarades, vous
étiez là d’ailleurs, et il se trouve que j’ai gagné.

Nash m’ a pris à part et m’ a dit:

« Les techniques de combat que je t’ai montrées
t’ont été bien utiles, mais tu ne me sembles
pas heureux, chez toi, quelque chose ne va pas… »

Je lui ai alors fait part de mes
préoccupations, celles  que vous connaissez, il
m’a répondu:

« Je ne peux que te comprendre, si j’avais ton
âge, ou même 30 ou 40 ans, je n’hésiterais
pas, mais maintenant, je suis trop vieux, et n’ai
plus les moyens…

Sais-tu garder un secret ? »

Je lui répondis que de par ma mère, il pouvait
connaître la réponse, quelques jours
passèrent, puis il m’appela de nouveau, comme
vous le savez, c’était il y a trois ans.

Depuis, vous savez que je suis allé très souvent
chez lui, et ce que je sais maintenant m’oblige à
tenter l’expérience, Nash souhaite aussi que je
le fasse, si lui, n‘a pas essayé, c’est parce qu’il
estimait avoir une certaine responsabilité envers
la communauté, ce qui n’est pas mon cas, par
ailleurs, il considère que je suis le fils, ou le
petit fils qu’il n’a pas eu.

Mes raisons de rechercher ma libération
prendraient plusieurs volumes, mes
connaissances, vous en parler ? Il n’y a qu’une
seule possibilité, celle que vous veniez avec
moi, personne d’autre ne doit savoir, et pour
cela, à vous de voir si vous pouvez me faire
confiance, ou bien je pars avec Faith, ou bien
nous partons tous les six, avec June et
Jennifer, à vous de voir, la balle est dans votre
camp.

Pour les risque de parcours, oui, ils sont loin
d‘être négligeables, mais pour obtenir quoi que
ce soit, il faut donner quelque chose en
échange, rien ne peut être obtenu sans
effort, mais croyez moi, le jeu en vaut la
chandelle.

Faire 1500 kilomètres vers l‘Est?
Traverser des zones qui peuvent être
fréquentées, et d‘autres qui donneront moins de
possibilités pour boire et manger?
Oui, c‘est sûr, de rudes épreuves nous
attendent, tant pour deux que pour six.

Toi, par exemple, Kyle, tu aimes faire du
calcul mental, tu serais doué pour les
Mathématiques.
Toi, Chase, qui te prépare à être
Forgeron-bâtisseur, tu ferais un excellent
Technicien.
Mathématiques, techniques, sont des
domaines reliés au savoir, à la connaissance. »

Kyle: « Ouais, Chase et moi avons parlé de ton
idée à nos copines, en fait, elles ne savent pas
trop.

Il est vrai qu’avec les occupations qu’elles ont
chez elles, elles s’ennuient moins que nous, ton
histoire de connaissances, c’est intéressant, mais
nous, on ne sait pas grand-chose. »

Matthew: « Si vous me faites confiance, cela
viendra, vous allez acquérir un savoir dont
vous n’avez même pas idée. »

Chase: « Peut-être, mais moi, j’aimerais savoir
ce que Faith va en dire. »

Matthew: « Alors attendons la, ou plutôt
attendons les, elles ne devraient plus tarder. »

Une demie heure plus tard, les trois jeunes
filles, Faith, June et Jennifer apparurent, et
s’approchèrent des trois garçons, alors
Matthew:

« Vous arrivez bien, Chase aimerait avoir
ton avis sur mon idée, Faith, que vas-tu lui
répondre ? »

Faith:«Puisque tu en parles, ça tombe très
bien, avec June et Jennifer, nous sommes
parvenues à une conclusion:

Si vous êtes d’accord pour partir, on vous suit.

Mon avis, Chase ? C’est vrai qu’il y a du
danger, mais ça vaut le coup, surtout que
Monsieur Nash et Matthew ont une petite
particularité, mais je ne sais pas si Matthew
vous en a parlé. »

Matthew: « Non, j’attends toujours de savoir
s’ils seront d’accord. »

Faith: « Je comprends, c’est trop important, mais
je l’ai dit à June et Jennifer, j’espère que tu ne
m’en voudras pas. »

Matthew: « Si ça peut amener Chase et Kyle à
prendre la bonne décision, non, au contraire. »

Chase: « Holà ! Tout ça est bien mystérieux, mais
ça a l’air d’être du lourd, entre les filles qui
sont d’accord, le Père Nash et Matthew qui ont
quelque chose que les autres n’ont pas, et Faith
qui dit que malgré le danger, ça vaut le coup, ton
avis Kyle ? » 

« Ben, on n’a plus qu’à préparer notre départ. »

Chase: « Alors pour moi aussi, c’est d’accord, on
part quand ? »

Matthew: « Après demain soir, dans la
nuit, quand tout le monde dormira, entretemps, Faith
et moi, savons comment faire pour nous
constituer un stock d’armes et de provisions
pour une semaine. »

Kyle: « Le père Nash viendra avec nous ? »

Matthew: « Hélas non, il veut rester ici, je vous
l’ai dit, il se sent une certaine responsabilité vis
à vis du groupe, ce qui n’est d’ailleurs pas faux, et
il se sent trop vieux pour une telle aventure. »

Chase: « Ouais, 64 ans, c’est un âge…
Vers où partons nous ? »

Matthew: « Vers l’est, un long voyage qui prendra
au moins deux mois, pour ce qui était le Nouveau
Mexique, le bas des Rocheuses, il y a quelque chose
d’intéressant par là. »

Jennifer: « Ah oui ! Quoi ? »

Matthew: « Je vous expliquerai un tas de choses
en chemin, pour le moment, il s’agit de deux
chiffres: 35-106. »

June: « Quoi ! Deux chiffres !! »

Matthew: « Oui, ici, nous sommes en 34S-92E et
nous devons aller en 35S-106E.

Ces chiffres correspondent à des latitudes et des
longitudes, qui permettent de situer n’importe
quelle zone sur le globe, mais nous reparlerons
de tout cela plus tard, la préoccupation la plus
urgente est d’arriver à bon port en un seul
morceau. »

Chase: « Bon, d’accord, Matt, mais donne nous
quand même quelques indications. »

Matthew: « D’accord, alors il y a six ou sept
siècles, la Terre, notre planète, a inversé ses
pôles, ça a fait pas mal de dégâts, et tué
pratiquement tout le monde, avant cette
catastrophe, les civilisations étaient bien plus
avancées que nous, et disposaient de
connaissances qui nous dépassent, ils pouvaient
même voler et aller dans l’espace, mais les
océans ont tout envahi, et il a fallu des siècles
pour que tout se remette en ordre, seuls des
gens réfugiés dans des sous-sols ont survécu, ce
sont nos ancêtres, voilà pour le moment. »
 
Kyle: « Ffff ! Mais comment tu sais tout ça ? »

Matthew: « Ce que je vous ai dit n’est rien à côté
de ce que vous apprendrez plus tard, pendant
trois ans, j’ai eu accès aux vieux documents du
père Nash, mon cerveau n’est pas encore  assez
grand pour tout contenir, mais ça, les filles et vous
deux, vous n’en parlez à personne, si vous ne
voulez pas d’ennuis, vous la bouclez, on en
reparlera plus tard, entre nous, lorsque nous
serons loin. »

Et le moment du départ arriva, en pleine
nuit, les six jeunes aventuriers quittèrent la
paisible communauté, Matthew en profita
pour, à voix basse donner des recommandations:

« J’ai une boussole, cadeau de Nash, Kyle, Chase
et moi, allons tout doucement tirer ce gros ballot
pour ne pas faire de bruit, nous nous dirigeons
vers l’est, lorsque nous serons quelques centaines
de mètres plus loin, on pourra avancer
normalement, rien à craindre dans les premiers
kilomètres, il n’y a pas d’autres clans par ici, on
se trouvera un endroit abrité pour dormir, mais
beaucoup plus loin, car les gens de la
communauté, lorsqu’ils se réveilleront, vont
s’inquiéter de ne pas nous voir, et vont nous
rechercher. »

Kyle: « Ouais, d’accord Matthew, mais plus
loin, on va rencontrer du monde, non ? »

« Pas sur les vingt premiers kilomètres, il n’y
a que de la plaine, et on peut voir de loin, il
y a aussi quelques sous-bois dans lesquels on
peut se réfugier, ils font le bonheur de nos
chasseurs, et s’ils étaient habités, il y a
longtemps qu’on le saurait. »

Durant plusieurs jours, ils purent avancer
rapidement sans rencontrer personne, mais
dans ce qui avait autrefois été l’Oklahoma, ils
rencontrèrent les premières difficultés, d’abord
un changement du relief, aux plaines se
succédaient des zones désertiques, chaudes et
dépourvues d’eau.

Matthew: « Heureusement qu’on a refait le
plein en eau, mais notre stock de provisions est
épuisé, à nous de trouver certaines zones encore
vertes pour nous réapprovisionner. »

Jennifer: « Plus facile à dire qu’à faire, je n’en
vois aucune, et ici, on est repérables de loin. »

Chase: « Ouais, là, on n’est pas bien du tout, de
là à ce que l’on soit obligés de bouffer des
racines éparses, il n’y a pas loin. »

Matthew: « Cessez de vous plaindre, ce n’est
que le début de la corrida, c’est là que nous
allons prouver que nous sommes de véritables
aventuriers. »

Kyle: « C’est quoi, une corrida ? »

Matthew le lui expliqua, mais pour le restant de
la journée, pas d’espace vert, et plus rien à se
mettre sous la dent, la nuit approchait, et le seul
point positif était une fraîcheur bienvenue.

Ils décidèrent d’un endroit pour dormir, les
efforts de la journée leur procurèrent un
sommeil quasi instantané, mais juste avant de
s’endormir, Matthew, dans sa tête, reçut
l’information suivante:

« Il vaudrait mieux bifurquer vers le nord sur
quelques kilomètres. »

Puis, à son tour, il plongea dans les bras de Morphée.

Le lendemain matin, lorsqu’ils se réveillèrent, June:

« Nous n’avons rien pour déjeuner, tu nous a mis
dans un sale pétrin, Matthew. »

Kyle: « Là, je crois qu’ elle a raison, nous comptons
sur toi, le chef, pour une solution miracle. »

Matthew: « Surtout ne vous affolez pas, nous allons
bifurquer vers le nord, sur plusieurs kilomètres. »

Chase: « Vers le nord !! Ce n’est pas le chemin
prévu, pourquoi le nord ? »

« Bon, Faith le sait, et en un sens, vous aussi, je
dispose, tout comme le père Nash,  d’un psychisme
sensible, capable de percevoir certaines choses, hier
soir, avant de m’endormir, une sorte de message
m’est passé par la tête, celui de bifurquer vers le
nord, alors allons y. »

Jennifer: « C’est quoi le psychisme ? »

Matthew: « Tout ce qui se rapporte au
cerveau, les perceptions, les réflexions, tout
ce genre de choses. »

Au bout d’une dizaine de kilomètres, Chase:

« Tiens ! Changement de décor, on voit là-bas
du vert, et même des arbres, une sorte de
sous-bois, dépêchons-nous d’y aller, on devrait
trouver du gibier à chasser, puis peut-être
de l’eau. »

Matthew: « Allons y, mais avec prudence, ce
lieu peut très bien être habité, on commencera
par repérer des cachettes. »

Sage précaution, ils n’avaient pas fait cent
mètres dans le sous bois qu’ils entendirent du
bruit, et des paroles incompréhensibles.

Matthew: « Vite, cachons nous derrière ces
fourrés. »

Ce qu’ils firent, peu après ils virent trois
hommes dotés d’arcs et de flèches qui
discutaient tout en regardant vers le haut
des arbres, quelques secondes plus tard, l’un
d’eux prit son arc et une flèche, et la décocha
vers une zone que nos fugitifs ne pouvaient
voir.

Un cri, un léger bruit de chute, le tireur fit
quelques pas, se baissa, puis ramassa un
oiseau de belle taille, sourire de satisfaction
des trois hommes qui repartirent d’où ils
étaient venus.

Faith: « Bon, la zone est habitée, et s’il y a
du monde ici, c’est qu’il y a de quoi boire et
manger, notre problème serait résolu si nous
étions seuls, mais ce n’est pas le cas, alors
comment faire ? »

Matthew: « Bonne question, regardons les
lieux, heureusement pour nous, il y a pas mal
de fourrés assez denses, tout en évitant de nous
faire repérer, il nous faut connaître l’importance
de la communauté qui y vit, peut-être y en a-t-il
plusieurs, le mieux , à mon avis, est de faire le
tour du bois, en ne nous éloignant pas trop de
la sortie, à un moment ou un autre, on devrait
y voir de l’eau, une rivière ou un étang, on peut
également tirer du gibier en silence, mais la
difficulté sera de le cuire. »

Kyle : « C’est sûr, avec la fumée, ils nous
situeront de suite. »

Au bout d’un kilomètre, toujours en restant près
de la lisière, ils virent un ruisseau qui serpentait
sans pour autant sortir de la forêt, avec maintes
précautions, ils se ravitaillèrent, disposer d’eau
fraîche était déjà une bonne chose, mais pouvoir
manger serait encore mieux, ils étaient en train
d’y réfléchir lorsque Jennifer, qui disposait d’une
ouïe fine, dit:

« Chut, j’entends un bruit de fond sur la
droite, à peine perceptible, mais… »

Matthew: « Excellent, allons donc voir ce qu’il
y a, cela nous donnera peut-être une idée. »

Ils avaient le facteur chance avec eux, cent
mètres plus à l’intérieur, ils virent un énorme
creux, de plusieurs centaines de mètres de
diamètre, au milieu duquel coulait une
rivière, qui se terminait par le ruisseau qu’ils
venaient de découvrir, une sorte d’immense
clairière creuse dans laquelle vivaient environ
trois cent personnes.

Chase: « Pas bon pour nous ça, on ne fait
pas le poids; »

Matthew: « C’est tout le contraire, c’est la
meilleure situation que nous puissions
trouver, réfléchis, d’ici, on peut observer tout
le monde, si des gens viennent vers nous, on
les verra, je recherchais une idée en voilà
une, dans la journée, on va manger quelques
feuilles pour tenir le coup, pas question
d’abattre du gibier, mais on va en même
temps repérer leurs cuisines, et attendre
qu’ils dorment, cette nuit, on pourra se
rattraper, et même faire des stocks, si
quelqu’un nous surprend, je m’en charge.

Surtout, il ne faudra pas faire de
bruit, d’ailleurs vous autres resterez ici, j’irai
avec Faith, car tous les deux, nous avons
l’habitude. »

Ils finirent par savoir où les zones des
provisions se trouvaient, et lorsque le
milieu de la nuit arriva, Faith et Matthew
se mirent en action.

Là encore, le facteur chance fût de la
partie, non seulement ils ne furent pas
dérangés, mais ils purent se constituer un
sacré stock.
Au retour, Matthew:

« Bon, allons plus loin, sortons de la
forêt pour faire la cuisine derrière une
dune, ils dorment, mais une odeur pourrait
nous trahir. »

Quelques instants plus tard, Chase:

« Pas mauvais du tout, ils mangent
plutôt bien dans ce clan. »

Kyle: « Oui, et en plus, certain aliments
étaient prêts, il n’y a eu qu’à les
réchauffer, pour les boissons, ils ont
aussi du bon. »

Faith: « Oui, cette forêt est intéressante, mais
mieux vaut ne pas rester ici, car lorsqu’ils
se réveilleront… » 

June: « On a de la nourriture pour combien
de temps ? »

Faith: « Je dirais une bonne dizaine de jours. »

Matthew: « Faith a raison, allons y, toujours
direction nord en suivant cette forêt, à un
moment donné, on atteindra sa limite, et
rechercherons un lieu pour dormir, les gens
des clans, lorsqu’ils sont bien dans une forêt
et ont tout ce qu’il faut, n’auront pas envie
de se balader en plein désert. »    
 
Chase: « Comment peux-tu être sûr de ça ? »

« Je l’ai lu sur de vieux documents de Nash.

D’anciennes tribus, dans ce qui était l’Afrique
ou l’Amazonie, évitaient les déserts, dépourvus
d’eau et d’alimentation,  et vivaient dans les
forêts ou les palmeraies, il y faisait moins
chaud. »

Kyle: « Ouais, c’est sûr, dans les déserts, le
Soleil, il tape sec. » 
 
Plusieurs jours passèrent, les aventuriers
évoluaient de nouveau vers l’est, en parallèle
aux forêts les plus au nord, un soir, au cours
d’un dîner, Faith:

« On ne t’entend plus, Matthew, tu sembles
perdu dans des pensées. »

« Pas exactement, je récapitule notre temps
de descente vers le nord, car nous sommes
bien plus haut que prévu d’au moins 300
kilomètres, qu’il faudra regagner en remontant
vers le sud, toujours en parallèle Ouest aux
forêts tant qu’il y en a…

Où en sommes nous question boissons et
provisions ? »

Faith: « Je dirais deux jours pour les provisions
et quatre pour les boissons. »

Matthew: « Alors il va falloir se réapprovisionner
avant de remonter vers le sud, notre parcours
va encore nécessiter une trentaine de
jours, sans jeu de mots, nous ne sommes pas
encore sortis de l’auberge. »

Jennifer: « Tiens ! Elle est curieuse, cette
expression…

Elle remonte à des temps anciens, je crois ? »

Matthew: « Je ne sais pas exactement, mais
c’est aussi ce que je crois. »

Chase: « Je pense à une chose là, ces vieux
documents dont tu as tiré tes
connaissances, ils ne sont pas rédigés dans
notre langue ? »

Matthew: « Non, en effet, c’est de
l’anglo-américain que Nash savait traduire, il
m’a bougrement aidé pour comprendre les
contenus. »

Kyle: « L’anglo-américain ? Alors c’était la
langue de nos ancêtres ? »

Matthew: « Très probablement, mais certains
autres documents étaient écrits dans une
autre langue qu’il appelait l’espagnol.

Bref, tout ça est assez compliqué. »

Faith: « Mais d’où Nash tenait-il tous ces
Documents ? »

Matthew: « De son père, ma-t-il dit, en me
précisant que d’un clan à un autre, ceux
qui en possèdent sont les historiens ou
les savants d’une tribu, mais ce savoir est
jalousement conservé secret, les autres
membres n’y ont pas accès. »

Jennifer: « Je ne comprend pas trop cette
question de secret, pourquoi les savants
cachent-ils les connaissances aux autres
membres ? »

Matthew: « Pour diverses raisons, d’après
ce que Nash m’a expliqué, un tel savoir dans
de mauvaises mains pourrait créer des
catastrophes, d’autres gens ne sont pas
murs pour acquérir ces
informations, enfin, d’après lui, la plus part
des personnes  ne sont pas intéressées à
apprendre, leur transmettre de telles
données serait inutile et compliquerait
souvent leur vie, il y a encore d’autres
raisons, liées à des questions de politique
mais ne compliquons pas les choses, tu en
sais assez pour le moment. »

Dans le mois qui suivit, ils approchaient de
l’hiver, il commençait à faire frais un peu
partout, même dans la journée, les jours
se suivaient, mais ne se ressemblaient
pas, parfois il y avait du danger, et d’autres
fois, un calme plat, à certains moments, ils
mangeaient et buvaient bien, alors qu’à
d’autres, les difficultés de
réapprovisionnement rendaient certaines
journées difficiles.

Ils rencontrèrent des membres de deux
clans que Matthew fût obligé d’assommer.

Chase: « Pourquoi ne les as-tu pas tués ? »

Matthew: « Parce que cela n’était pas
nécessaire, détruire une vie ne me plaît pas
particulièrement, surtout si je peux faire
autrement. »

Après maintes péripéties, ils arrivèrent à
peu près dans  la zone recherchée, près
des 35S et 106E, une zone déserte entourée
de collines.

Mais ne disposant pas d’un GPS, ils n’étaient
pas certains d’être au bon endroit, la zone
déserte était vaste et les méridiens n’étaient
pas gravés sur le sol, Matthew:

« Bon, je ne sais pas exactement où on
est, par ici, le soleil se couche et se lève à
peu près comme chez nous à cette époque
ci, ce qui donnerait une indication sur notre
latitude, mais pour la longitude…

Le mieux est de dîner, et de dormir, on y verra
peut-être plus clair demain. »

Tous s’endormirent à l’exception de Chase et
de Matthew qui montaient la garde, c’était
un procédé devenu habituel, tôt ou tard, ils
devaient dormir à leur tour, ils disposaient de
branchages qu’ils répartissaient dans un cercle
approximatif de 20 mètres de rayon, afin
d’éviter toute surprise, Matthew réfléchissait
à la possibilité de retrouver le point en question
lorsque:

« Tiens, regarde, Chase ! »

Tous deux virent  une boule
bleue, lumineuse, s’éloigner du sol pour
disparaître à une bonne altitude quelques
secondes plus tard.

Chase: « Mais !! Qu’est-ce que c’est ? »

Matthew: « Je crois que c’est la réponse à
notre problème, demain matin, nous irons
dans cette direction. »
   
« Que veux-tu dire par là ? »

« Aucune importance, j’ai idée que
demain, nous en saurons beaucoup plus. »

Puis ils s’endormirent à leur tout, la nuit
fût calme, pas de craquements de
branchages, il n’y avait pas d’intrus dans
le secteur, au matin, ils prirent leur temps
pour déjeuner avant de se remettre en
route, Matthew et Chase expliquèrent aux
autres ce qu’ils avaient vus, et qui
conditionnait la direction qu’ils prenaient.

Kyle: « C’était loin ? »

Matthew: « Je dirais une dizaine de kilomètres. »

Deux heures plus tard, toujours dans la zone
déserte, en plein cagnard…

Kyle: « Ouf ! Il commence à faire tiède, on est
arrivés ? »

Pour toute réponse, Matthew lui fit un signe
de la main qui signifiait:

« Regarde donc dans cette direction. »

À 50 mètres, une trappe de 10 mètres de
côté venait de s’ouvrir.

Toutes et tous, éberlués, marquèrent un temps
d’arrêt, avant de se rapprocher du carré.

Arrivés près d’un bord ou côté, ils virent une
surface grise, plus basse de quelques
centimètres, ils montèrent dessus, Kyle tapa
du pied pour dire:

« On dirait du métal. » 

Ils descendirent rapidement, et lorsqu’ils
regardèrent vers le haut, ils virent le carré
de lumière disparaître, Jennifer:

« Maintenant, j’ai peur, qu’est-ce que ça veut
dire ? »

Personne n’eut le temps de lui répondre, la
plaque s’immobilisa, une porte coulissante
s’ouvrit sur un couloir bien éclairé d’une
cinquantaine de mètres.

Matthew: « Bon, eh bien allons y ».

Ils suivirent le couloir pour arriver dans une
vaste salle remplie d’appareils électroniques
divers, en son milieu se tenaient une dizaine
d’androïdes de deux mètres, que l’on aurait
pu prendre pour des humains, tellement ils
étaient parfaitement imités.

Deux d’entre eux s’avancèrent et l’un des
deux se mit à parler:

« Bonjour Matthew, Jennifer, June, Faith, Chase
Et Kyle, soyez les bienvenus.

Je m’appelle Max, et voici Blake, nos équipiers
derrière nous sont, de gauche à droite:           
Garrett-Jared-Jeremy-Will-Luke-Aaron-Jack
et Ryan.

Pour le moment, le mieux est de vous proposer
de nous accompagner vers le salon, dans lequel
vous pourrez vous asseoir, il est très confortable
et nous pourrons parler, suivez-nous. »

Kyle: « Ffff ! Fantastique, on est dans un autre
monde ou quoi ? »

Max: « Pas de soucis, Kyle, tu auras bientôt tes
réponses. »

Chase: « Vous êtes drôlement grands et costauds…
Etes-vous humains ? »

Blake: « Excellente question, Chase, toi
aussi, ainsi que vous tous, saurez vite de quoi il
retourne. »

June: « Wow ! Et en plus, ils parlent bien
notre langue ! »

Max se mit à rire: « Nous apprenons vite. »

Peu après, Jack:

« Vous êtes bien installés ? Désirez-vous une
boisson? Nous en avons d’excellentes. »

Et Max reprit la parole:

« Bon, ici, vous êtes désormais chez vous.
Je vous présente notre équipe:

Garrett, Jared, et Jeremy, affectés aux
recherches scientifiques.

Will, Luke et Aaron, poursuivent des
recherches médicales.

Enfin, Jack et Ryan, qui ont pour mission
d’entretenir les lieux, d’assurer votre
service, et de s’occuper des informations
extérieures, c’est-à-dire de ce qui se passe
à la surface du globe.

Les détails vous seront familiers dans les
mois qui viennent.

Blake et moi, sommes les coordinateurs de
l’équipe.

En fait, chacun d’entre nous dispose des
mêmes possibilités et du même savoir, nos
rôles diffèrent parce que Blake et moi, avons
été les deux premiers créés, par des
humains, nos partenaires, c’est nous, à notre
tour, qui les avons créés à l’identique.

Nos créateurs,  Keneth Wilkinson
savant, créateur des androïdes
et Sergei Inachvili assistant  fabriquant des
androïdes étaient deux humains remarquables
ayant vécu plus de cinq siècles, à l’époque, nous
n’avions pas encore découverts comment
rendre un humain immortel, mais
maintenant, nous le pouvons. »

Et Max continua à expliquer un certain
nombre de choses à nos jeunes aventuriers
pour terminer par:

« Bon cela devrait suffire pour aujourd’hui.

Jack et Ryan viennent de créer une troisième
chambre, avec salle de bains, toutes sont
près d’un petit salon qui sera le vôtre, et
vous aurez une piscine à votre disposition, à
cinquante mètres du salon, pour le
moment, il ne comporte pas encore de
positronique, c’est un appareil complexe
dont vous comprendrez rapidement l’usage.

Le mieux pour le moment, est d’aller voir
vos chambres, de vous organiser, de dire à
Jack et Ryan ce que vous voudrez pour
déjeuner.

Puis demain, vous nous ferez, si vous le
voulez bien, part de vos impressions, ce que
nous pouvons vous garantir, c’est
qu’ici, chaque jour sera différent, et vous
apprendrez énormément de choses. »   
 
Kyle: « Une question, Monsieur Max, vous
êtes immortels ? »

« Pas de Monsieur, Kyle, appelle moi Max, je
sais que dans votre communauté, tout le
monde se tutoie, alors faites de même avec
nous, oui, nous sommes immortels, et
existons depuis bientôt dix siècles. »

Matthew: « Cela veut dire que vous avez été
créés durant l’ancien temps, avant l’inversion
des pôles. »

« Exact, Matthew, nous savons que tu sais
déjà pas mal de choses, grâce au père
Nash, mais nous aurons le temps de parler
de tout cela, pour le moment, détendez-vous. »

Des mois passèrent, nos jeunes aventuriers se
plaisaient bien dans ce vaste sous-sol situé à
plus de 600 mètres de la surface, et aménagé
comme un palace cinq étoiles.

Leur soif de connaissances augmentait
également, ils étaient devenus immortels et
savaient que bientôt, ils voyageraient dans
l’espace, dans un confortable vaisseau de
plus de 300 mètres pouvant aller beaucoup
plus vite que la lumière.

Peu avant le départ, Chase à Matthew:

« Les filles, Kyle et moi, reconnaissons que
tu mérites bien d’être notre chef, en fait, tu
es un génie. »

« Non Chase, peut-être suis-je qualifié comme
chef, mais comme génie, ce sont nos amis
androïdes qui en sont. »

Max se mit à rire, et:

« On est tous le génie de quelqu’un. »


-----***----- 
 
_________________
Cicéron c'est Poincaré.

Bébert


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 17 Juin - 13:42 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    KOSMOFIC Index du Forum -> GENERAL -> SFICTION Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com