KOSMOFIC Index du Forum KOSMOFIC
Science Fiction
 

FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres
GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion


L023

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    KOSMOFIC Index du Forum -> GENERAL -> SFICTION
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kr
Redacteur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2014
Messages: 111

MessagePosté le: Ven 7 Juil - 12:53 (2017)    Sujet du message: L023 Répondre en citant

2711 sur la Terre, l’inversion polaire a bien eu lieu au
début du millénaire, peu avant 2100, réduisant les
10 milliards d’habitants à moins de 200.000 qui se
sont, à l’époque, refugiés sur le plateau
tibétain, pratiquement le seul endroit n’ayant pas
été envahi par les océans, ni brûlés par les
volcans, un certain nombre de météorites ont bien
donné un nouveau relief au plateau, mais depuis six
siècles, les océans ayant réintégré un niveau comparable
à celui précédant la catastrophe, les cinq autres
continents, en comptant l’Antarctique, restent
actuellement inoccupés, la population actuelle
atteignant les cinquante million d’habitants, a quitté
le plateau pour se répartir en Russie, les différentes
races restent représentées, mais autant dire que la
planète est désormais russe, dont la capitale n’est
plus Moscou, mais Tomsk, la monnaie ?  

Le Rouble, qui, par rapport à l’ancien, a été multiplié
par mille, de telle sorte que 1000 anciens Euros ou
Dollars équivaudraient à peu près à 70 Roubles.

Durant les derniers siècles, des fouilles ont été faites
un peu partout en Russie pour récupérer et utiliser
les anciennes connaissances permettant de
redémarrer une nouvelle civilisation dans de bonnes
conditions, les nouveaux russes ont fabriqués tous les
outils modernes nécessaires, tels que
voitures, ordinateurs, télévisions, téléphones, frigidaires
et congélateurs, parmi bien d’autres, ce qui permet
aux habitants actuels de se retrouver à peu près au
niveau de l’an 2000.

Privilégiant l’énergie solaire, ils se sont bien gardés de
reconstruire des centrales atomiques, les voyages
spatiaux ne les intéressent pas particulièrement, ils
privilégient certes certaines recherches scientifiques, mais
surtout les médicales, suite à des premières
découvertes, ils peuvent vivre environ 120 ans, le
chômage n’existe pas, les pauvres non plus, le niveau
de vie est élevé, retraite à 90 ans pour tous les corps de
métiers, fixée à 70% du salaire, ce qui laisse encore de
belles perspectives, les militaires existent aussi, mais
sont directement liés aux recherches, quant aux
policiers, les délinquants étant rares, leurs activités sont
plutôt d’ordre administratif.

Le Président de la nation, Yvan Bogroff, était en réunion
avec ses quatre Ministres:

Oleg   Kouznetsov       Premier Ministre

Boris  Vinokourov        Ministre des Sciences et des
                                       Armées

Azad Heydar                 Ministre de la Médecine et des
                                       Recherches

Jing Zhuang                  Ministre de Finances  et de
                                        l’Administration.

« Bon, Messieurs, l’ordre du jour de cette réunion est le
suivant, trois importantes questions à traiter:

- Où en sommes nous ?

- Qu’est-ce qui nous manque ?

- Que faut-il prévoir dans l’avenir ?
 
Je vous écoute. »

Oleg: « Monsieur le Président, d’après les informations
qui me sont transmises par mes collègues ici
présents, et ce que je constate auprès de mes
Services, nous avons pratiquement refaits une
excellente civilisation qui est satisfaite de notre
gouvernement, car elle bénéficie d’un niveau de vie très
élevé, bien sûr, cela crée d’autres nouveaux besoins à
satisfaire, car telle est la nature humaine, les gens sont
curieux, nombre d’entre eux veulent découvrir, en
voyageant par exemple, mais je crois que cela sera
traité dans les autres questions de l’ordre du jour. » 

Jing: « Oleg a raison, personne ne se plaint sur notre
modèle de gestion, les gens paient leurs impôts et autres
taxes sans problème, ils ont tout ce qu’il faut, du moins
à la base, sans empiéter sur le domaine de Boris, très
peu de délinquance,  généralement pas très grave, je
sais que certains citoyens aimeraient voyager, voir de
nouveaux horizons, mais cela fait effectivement partie
d’autres questions, pour en revenir à celle-ci, je crois
qu’il est difficile de faire mieux. »

Azad: « D’accord avec mes collègues, nous atteignons un
bon niveau, mais la question suivante sera intéressante
à considérer, il nous manque encore quelques
petites choses. »

Boris: « Quoi, Azad ?

A part une durée de vie un peu plus longue ? »

Azad: « Là, tu entres directement dans mon
domaine, Boris, et loin de te le reprocher, je peux vous
dire que nous progressons dans le Service Recherches, un
de nos spécialistes, Igor Stepanov, vient de découvrir
certaines caractéristiques dans un nouveau produit, qui
permettraient d’allonger notre durée de vie de 30 à 40
ans, en conservant nos moyens jusqu’au bout, mais nous
en sommes encore au stade expérimental,  nous devons
procéder à des tests, notamment sur les éventuels effets
secondaires, je pourrai en dire plus à une prochaine
réunion. »

Yvan: «Tout cela me semble assez
constructif, Messieurs, avons-nous fait le tour de la
première question ? »

Les Ministres répondant par l’affirmative, ils passèrent à
la seconde: 

Oleg: «  Qu’est-ce qui nous manque ?

A mon avis, rien en ce qui nous concerne, mais notre
population se pose un certain nombre de questions
telles que:

- Pourquoi ne faisons-nous pas de recherches spatiales ?

- Pourquoi ne développons nous pas des moyens de
transport aériens et maritimes comme nos ancêtres pour
aller visiter d’autres continents ?

- Pourquoi ne créons nous pas de salles de jeux pour les
enfants et adolescents ?

- Pourquoi ne créons nous pas de lieux de réunions ?

- On pourrait améliorer les stades, et autres salles de
sport, pourquoi attendons-nous pour le faire ? »

Boris: « Oui, et pourquoi ne referions nous pas des Jeux
Olympiques, pendant qu’on y est ?

Soyons sérieux, toutes les demandes ne sont pas
recevables à l’heure actuelle, je vais répondre point par
point à ces questions:

- Les recherches Spatiales ?

Les gens semblent n’avoir aucune idée de ce que cela
coûterait, et pour quoi faire ?

Si nous étions trop nombreux sur cette planète, et qu’il
soit question de survie, je comprendrais, mais là, cette
question n’est pas d’actualité, nous avons plus important
à faire.

- Les moyens de transport aériens, nous pouvons
envisager cela pour plus tard, lorsque la population sera
plus nombreuse et que des citoyens se seront
éloignés, nous avons refait des routes, et des transports
par véhicules individuels, et des transports en commun
sur certains axes, c’est déjà pas mal, non ?

Quant aux transports maritimes pour aller sur d’autres
continents, cela aussi peut attendre, nos ancêtres les
utilisaient comme moyen de commerce, mais nous avons
pratiquement tout ce qu’il faut ici, ne cherchons pas midi
à quatorze heures.

- Des salles de jeu pour enfants et adolescents ?

Je ne suis pas pour, les gens ont des ordinateurs chez
eux, le logiciels de jeux existent et sont à des prix
abordables, que veulent-ils de plus ?

Ce serait une porte ouverte à la délinquance, ce que nous
voulons éviter.

- Des lieux de réunions pour adultes ?

Pour quoi faire ?

Les gens travaillent dix heures par jour, leurs enfants vont
à l’école, ce qui est très bien, le soir, ils ont la satisfaction
de se retrouver en famille, là aussi, je suis contre, ce serait
une autre porte ouverte aux contestations politiques et
autres, ni la population, ni nous, n’avons besoin de cela.

- Enfin, l’amélioration des stades et des salles de sport là
oui, voilà une question fondée qui mérite
considération, sans vouloir empiéter sur le domaine de
Jing, on peut toujours étudier la question. »

Jing: « Je crois que Boris a bien résumé les réponses, et
suis d’accord sur tous les points. »

Azad: « Moi aussi, j’aurais fait à peu près les mêmes
réponses, mais ne perdons pas de vue la continuation
des recherches, tant scientifiques que médicales, qui
nous permettront de pouvoir faire mieux encore. »

Yvan: « Et vous, Oleg ?

Vous n’avez encore rien dit. »

« Je n’ai pas grand-chose à ajouter, Monsieur le
Président, sinon qu’Azad vient presque d’empiéter sur
la troisième question, que faut-il prévoir dans l’avenir?

Les questions de la population sont peut-être
légitimes, mais pas dans l’état actuel de notre
développement, d’abord parce que comme l’a dit
Boris, nous ne sommes pas encore assez nombreux, et
que d’autres questions plus importantes restent à
finaliser,  ensuite parce que j’estime notre système
assez satisfaisant, nous répondons à tous les besoins
de base de notre population, et enfin, nous ne sommes
pas éternels, laissons à nos successeurs le soin de
revoir ces questions, probablement dans un
autre contexte. »

Boris: « Voilà une excellente réponse, sous réserve de
votre accord, Monsieur le Président, nous pouvons
passer à la dernière question. »

Yvan: « Personne n’a rien à ajouter ?

Non ?

Alors que devons-nous prévoir pour l’avenir ? »

Jing: « D’abord, pour un avenir proche, faire en sorte de
rester en place, Monsieur le Président, continuer à
soigner notre publicité, enfin, là aussi je plussoie
Boris, les sports ?

A étudier en fonction des budgets . »

Et tous de rire.

Yvan: « Bon, alors si je vous ai bien compris, les petits
soucis de nos gens peuvent être reportés à nos
successeurs, à condition de savoir comment les faire
patienter, les recherches et éventuellement les sports
mis à part, dans lesquelles on peut faire quelque chose. »

Boris: « Tout à fait, Monsieur le Président, je me propose
de voir avec mes collègues, et particulièrement avec
Jing, comment on peut prévoir des budgets pour
améliorer les lieux de sports, il y a pas mal de sportifs
dans la population, et encore plus d’enfants qui vont
dans les salles de gym, là, on doit pouvoir
améliorer, notamment pour se faire une bonne pub, pour
les autres questions à différer, on pourrait fabriquer
des arguments touchant aux notions de sécurité, et je
pense qu’Oleg est plus doué que moi pour ça. »

Oleg: « Oui, ça, effectivement, je peux m’en charger. »

Yvan: « Alors tout est dit, nous pouvons clôturer la
séance, si nous allions déjeuner ? »

Au même moment, dans le Laboratoire ABKG de
Tomsk, connu mais très protégé de toute incursion
éventuelle non autorisée, Chota
Kalaguine, Directeur, s’entretenait avec son assistant
principal, Vassili  Roussakov:

« Les drones sont bientôt prêts ? »

« Oui, Monsieur, nous parachevons les montages, encore
deux jours de travail, et ils seront opérationnels. »

« Bien, Vassili, rappelez-moi donc leurs caractéristiques. »

« Ils fonctionneront à l’énergie solaire, donc à partir
d’une certaine altitude, ou même sous des nuages, leur
autonomie sera illimitée, ils peuvent facilement passer
d’un continent à un autre, en précision, ils peuvent voir
un lièvre à 2000 mètres d’altitude .

Je suppose que vous allez en parler au Président ? »

« Bien sûr, pas question de faire autrement, d’ailleurs
je crois savoir qu’ils sont en réunion pour examiner les
derniers souhaits exprimés par la population, nous
savons que certaines et certains pensent à visiter
d’autres continents, voilà une réponse intéressante à
leur préoccupation. »

« En effet, Monsieur, votre découverte est carrément
géniale. »

Quelques jours plus tard, les informations sur cette
découverte étant parvenues aux oreilles du
Président, celui-ci réunit à nouveau ses Ministres.

Yvan: « Des drones de quelques centimètres, pouvant
se transporter à des milliers de kilomètres, et d’une
précision étonnante, qu’en pensez-vous ? »

Boris: « L’invention de Kalaguine est particulièrement
intéressante, des drones qui nous permettraient de
voir ce qui se passe sur tous les autres continents…

Excellente initiative qu’il faut, du moins pour le
moment, garder secrète, n’alarmons pas la population
avec ça, nous allons d’abord voir par nous-mêmes ce
qu’ils vont nous transmettre. »

Oleg: « Tout à fait d’accord, mais si un jour, nous
décidons de laisser une libre diffusion des images, cela
devrait résoudre une des préoccupations des gens, tout
dépend de ce qu’elles vont nous révéler. »

Azad: « Oui, soyons prudents avec les nouveautés, elles
peuvent être à double tranchant. »

Jing: « Je suis partisan de la production de ces drones, mais
je rejoins Boris, en secret. »

Yvan: « Bien, alors c’est votre domaine, Azad, vous pouvez
donner l’accord à Kalaguine pour sa production. »

Dans les jours qui suivirent, les Kalags(nom donnés aux
drones) furent mis en action et des récepteurs/écrans
spéciaux avait été installés tant dans le laboratoire que
dans le Palais du Président, ses Ministres s’y trouvaient
également, tous regardaient les images défiler.

Boris: « J’ai étudié la période avant l’inversion, et d’après
ce que je vois, on dirait que les océans sont revenus à
leur place d’origine. »

Azad: « Oui, ils vont vite, et viennent de traverser
l’Europe, le temps est au beau, l’Atlantique est calme. »

Quelques heures plus tard:

Oleg: « Ils sont sur l’ancienne Amérique, mais à mon
avis, Kalaguine les fait se déplacer trop rapidement, il
faudrait lui dire d’en envoyer d’autres qui aillent plus
lentement, afin de voir s’il existe des survivants ailleurs. »

Azad: « Bonne idée, je m’en charge, surtout que la vue
est d’une grande précision. »

Boris: « Ouais, on peut faire ça, mais je doute qu’il y ait
des survivants ailleurs, ou alors ils sont dans un état
primitif, car autrement, depuis six siècles, nous en
aurions entendu parler. »

Yvan: « Pas nécessairement, nous avons-nous-mêmes
mis des siècles pour remonter la pente, la présence
d’autres civilisations comparables à la nôtre, sur
d’autres continents, ne me surprendrait pas. »

Jing: « Cela me paraît peu probable, Monsieur le
Président, d’après ce que nous savons sur l’inversion
polaire de 2098, seul le plateau tibétain, et les sommets
de montagnes auraient été épargnés, tout le reste aurait
été englouti par les océans durant des dizaines d’années. »

Boris: « On verra bien, mais je partage l’avis de Jing, si
des gens se sont trouvés près de sommets de montagnes
à ce moment là, et qu’ils ont survécu et pu se reproduire
par la suite, ils ne doivent pas être très nombreux, en tout
cas, pas suffisamment pour refaire une civilisation. »

Oleg: « Je vois un côté très positif à ces Kalags, ils vont
nous permettre de contrôler nos gens partout sur notre
territoire. »

Yvan: « Oui, mais si notre population voit passer des
drones un peu trop souvent au dessus de sa tête, cela
peut être pris à double sens. »

Oleg: « Pas sûr, Monsieur le Président, je doute qu’un
humain puisse voir un objet de deux centimètres à 2000 
ou 3000 mètres, et encore plus s’il se déplace. »

Boris: « Ce que dit Oleg n’est pas faux, personne ne les
verra, ne soyons pas pressés de faire connaître cette
découverte au public. »

Le lendemain, Boris:

« Visiblement, aucun autre lieu, en dehors du plateau
tibétain entouré de la chaîne himalayenne, n’a été protégé
en 2098, tout s’est bien retrouvé pendant longtemps sous
les océans, il se pourrait que quelques péquins, dans les
Appalaches, les Andes, ou ailleurs en altitude aient
survécus, mais pour le moment, on ne voit toujours
personne. »

Azad: « Oui, d’ailleurs certaines îles autour de l’ex Australie
et dans l ‘Arctique n’ont plus tout à fait l’aspect d’antan, je
dispose d’anciens livres de géographie, mon petit
passe-temps, et je vois aussi des différences sur
nos continents. »

Yvan: « Vous pensez donc qu’il n’y a plus personne en
dehors de nous ? »

Jing: « Cela me semble hautement probable, nous n’avons
pas encore tout vu en détails, pour cela, il faudra encore
plusieurs jours, mais à mon avis, mise à part la recherche
de corps rares que nous n’aurions pas ici, et qui feraient
avancer la science, les autres continents ne présentent
pas beaucoup d’intérêt. »

Et pourtant, quelque part dans le Nevada, à l’intérieur de
ce qui fût connu comme  « l‘area 51 », vivent plus de 5000
personnes, toutes descendantes de gens très pointus, et
qui maintiennent une mini civilisation très avancée, ils
disposent de tout le confort, encore plus sophistiqué que
chez les russes, et n’ont rien perdu des connaissances du
vingt et unième siècle, au contraire, ils les ont nettement
améliorées, pourquoi durant six siècles, préfèrent-ils
continuer à vivre en sous-sol, en secret ?
Les raisons ne manquent pas:

- ils sont à l’abri de toute catastrophe possible.

- Ils disposent de tout, aliments, matériel tous usages.

- Ils réglementent les naissances, pas question d’être
   trop nombreux.

- Personne de l’extérieur ne peut soupçonner leur
existence, alors qu’eux-mêmes connaissent parfaitement
celle des russes.

- Ils disposent de vaisseaux spatiaux, d’androïdes très
évolués, parmi bien d’autres choses.

- Ils n’ont plus besoin d’argent, la monnaie n’a plus cours
chez eux.

- Ils peuvent tout produire dans tous les domaines, tout
aussi bien que s’ils étaient à l’extérieur, avec des
inconvénients en moins au niveau des intempéries.

- Tous nés dans les sous-sols, l’extérieur ne les
intéresse pas.

- Ils disposent, eux aussi, de drones invisibles qui
scrutent la planète depuis des siècles, les informations
recueillies sont connues de tous.

Cette mini société est, en quelque sorte, gouvernée par
un Président et trois Ministres, des réunions mensuelles
dans le Palais du Président ont régulièrement lieu, entre
les dix personnes réputées les plus importantes de la
communauté, qui sont:

Mike Sheldon   Président de la zone 51.

Harold Mac Kennan  Ministre des Recherches.

James Kalder            Ministre de la Santé.

Ronald Dickinson     Ministre de l’Intérieur.

Antonio Vasquez      Porte-parole du Gouvernement.

Gabriela Erickson     Directrice générale des Recherches.

Josh Hartmann         Directeur général de la Production.

Amanda Shirkia        Directrice générale de la Santé.

Cornelius Vaughn     Directeur général de la Justice et
                                    des Sports.

Gary Kahn                 Directeur de la Stratégie et des Projets.

Les récents drones des russes attirèrent leur attention et
occasionna une réunion exceptionnelle.

Mike Sheldon: «Nous venons tous d’apprendre que les
russes viennent de créer des drones qu’ils utilisent pour
visiter tous les continents, et peut-être aussi, pour
augmenter le contrôle sur leur population, est-ce que
ces drones peuvent représenter une menace quelconque
pour nous, et dans l’affirmative, quelles seraient les
dispositions à prendre ? »

Harold: « D’après ce que j’ai pu voir, ces drones sont
assez évolués, mais loin d’équivaloir les nôtres, de
plus, ils n’ont pas l’air de pouvoir se rendre
invisibles, pour moi, ils ne représentent aucun danger. »

Gary: « A une époque, j’ai longuement étudié l’histoire
des russes, et leur particularités, et je partage l’avis
d’Harold, ceci d’autant plus que lorsqu’ils les auront
promenés, pendant quelques temps, sur les continents
sur lesquels ils ne verront rien d’intéressant pour eux, ils
les utiliseront à des fins intérieures, c’est-à-dire, comme
l’a mentionné Monsieur le Président, pour affiner un
contrôle des leurs, chose qui est tout à fait dans
leur style. »  
  
Ronald: «Pour le moment, je pense qu’Harold et Gary ont
raison, mais il faudra continuer à les surveiller de près, je
ne connais pas celui qui a découvert leurs drones, mais
cela prouve qu’il y a aussi des têtes chez eux, et qui savent
réfléchir, ils sont à suivre. »  

Josh: « Oui, on voit qu’ils ont quand même reconstitué
une civilisation d’un certain niveau, et ils vivent assez
bien, ces gens là cherchent toujours à progresser, comme
nous d’ailleurs, et ce sont comme nous des
rescapés, qu’on ne soit pas particulièrement intéressés à
les contacter, c’est une chose, mais je crois qu’on peut
les laisser tranquille. »

Sheldon: « D’autres avis ? »

Il n’’y en eut pas, la séance fût levée, et le participants
quittèrent le grand salon du Palais présidentiel pour
retourner à leurs occupations, au même moment, à
Tomsk, dans le Palais du Président russe:

Boris: « Elle est curieuse, cette zone de l’ancien
Nevada, n’était-ce pas la fameuse zone 51 ? »

Oleg: « Si fait, j’ai une belle collection de livres, et deux
ou trois bouquins de militaires de l’époque, qui en avaient
parlé, bien sûr, le côté ovni, je n’y crois pas, mais que
cette zone ait pu abriter des gens, ça me paraît possible. »

Azad: « Je n’y crois guère, depuis six siècles, ils se
seraient manifestés et auraient reconstitué une
collectivité à l’extérieur, en surface, selon
moi, les gens ne sont pas faits pour vivre dans des
sous-sols, surtout aussi longtemps, et puis, ils ont
également dû être inondés, non, cela ne me paraît
pas vraisemblable. »

Yvan: « Moi, j’ai un doute, nous venons de fabriquer
ces drones, pardon, ces kalags, c’est la première fois
depuis des siècles que nous pouvons observer ce qui
se passe sur les autres continents, par
précaution, laissons-en quelques uns au dessus de cette
zone, n’oublions pas que les anciens américains étaient
de rudes adversaires avec lesquels il fallait toujours
compter. »

Boris: « Je pense comme vous, Monsieur le Président, et
ne serai rassuré que si rien ne se manifeste pendant
plusieurs mois, on va laisser des kalags en permanence
sur cette zone, histoire de voir s’il y a des réactions, on
n’a encore rien détecté de suspect, mais soyons prudents. »

Jing: « Par contre, partout ailleurs, nous n’avons encore
rien vu de vivant. »

Boris: « Sauf dans les océans, là, il y a encore du monde. »

48  heures plus tard, dans la zone 51:

Sheldon: « Ils maintiennent leurs drones au-dessus de
nous, soupçonneraient-ils notre existence ? »

Gary: « Je ne le pense pas, du moins pas vraiment, nos
détecteurs de surface sont invisibles et indécelables par
leur technologie, nettement en retard sur la nôtre, pour
moi, le mieux, c’est de ne pas bouger, qu’ils maintiennent
leur drones pendant des semaines, voire des mois, si nous
ne faisons rien, ils repartiront un jour, tandis que si on les
neutralise, ils sauront ipso-facto qu’on existe, ils ont dû
entendre parler de notre zone, peut-être ont-ils d’anciens
livres à ce sujet, d’où leur curiosité pour peu qu’il y ait
quelques paranos chez eux, ils ont des doutes, qu’ils y
restent, dans leurs doutes, ils ne vont certainement pas
amener des bombardiers pour nous tirer dessus, ils n’ont
même pas d’avions. »

Harold: « D’accord avec Gary, surtout que nous ne
craindrions pas des bombardements, mêmes
atomiques, nos protections sont infranchissables par leur
technologie, j’en ai parlé avec Gregory White
lui-même, il m’a dit: Laissons-les perdre leur temps. »

Ils pouvaient effectivement se le permettre, nettement
plus avancés que les russes, ils disposaient dans leurs
effectifs de Gregory White et de Samuel Lavada, deux
savants hors pairs, auteurs d’inventions très pointues.

Le premier avait parachevé la création des vaisseaux
spatiaux, pouvant aller plus vite que la lumière, alors
que c’est grâce au second que les gens pouvaient
vivre 250 ans.

Deux ans plus tard, au Palais présidentiel de Tomsk:

Yvan: « Bon, alors Messieurs, cela fait deux ans qu’on
ne voit rien bouger sur la planète, à part dans les
océans, comment va-t-on utiliser les kalags ?

Boris: « C’est vrai, Monsieur le Président, même dans la
fameuse zone 51, il n’y a rien, je suis d’avis de les
ramener tous sur notre territoire, là au moins, notre
population nous donnera un peu de spectacle. »

Dans la zone 51:

Sheldon: « Ca y est, ils retirent leurs drones, qu’en
pensez-vous ? »

Gary: « tout est triste en dehors de chez eux, ils vont
rapatrier les drones pour les placer sur leur
territoire, ça devrait les occuper.»

Harold: « Ils continuent à faire des
progrès, maintenant, ils peuvent vivre 160 ans, et ils
créent des transports aériens, car leur territoire est
vaste, pensez-vous qu’ils vont nous rattraper ? »

Gabriela: « Pas de mon point de vue, lorsqu’ils vivront
300 ans, nous serons immortels. »


-----***-----




 
_________________
Cicéron c'est Poincaré.

Bébert


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 7 Juil - 12:53 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    KOSMOFIC Index du Forum -> GENERAL -> SFICTION Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com