KOSMOFIC Index du Forum KOSMOFIC
Science Fiction
 

FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres
GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion


L026

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    KOSMOFIC Index du Forum -> GENERAL -> SFICTION
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kr
Redacteur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2014
Messages: 111

MessagePosté le: Lun 10 Juil - 12:25 (2017)    Sujet du message: L026 Répondre en citant

2065 Un super ordi nommé FFF6662025 régente la planète
depuis plus de 30 ans, l’humanité qui se compose de 5
milliards d’habitants, a été mise en coupe réglée à tous les
niveaux, un seul pays, l’USE(United States of the Earth), une
capitale, South-York(Anciennement Miami), une monnaie, le
Dollar, une langue, l’anglais, mais comment en est-on
arrivé là ?

Cela s’est fait progressivement durant les trois siècles
précédents:

- Formation d’un Nouvel Ordre Mondial.

- Stratégies et Politiques diverses.

- L‘intérêt financier.

- Les progrès scientifiques et technologiques.

- L’informatique et l’espionnage.

- L’Europe et la Mondialisation.

Parmi bien d’autres choses encore moins avouables.

Au début du siècle, les américains pensaient avoir gagné, leur
supériorité écrasante dans bien des domaines leur permettait
d’envisager une domination totale de la planète, mais c’était
sans compter avec les progrès réalisés dans les
ordinateurs, les surveillances NSA, les piratages, les progrès
du Soft et du Hard, ajoutés à un certain nombre d’éléments
connexes, finirent par aboutir à ce que les humains
craignaient, rendre les machines intelligentes, et sur ce
plan, en comparaison de leur puissance, de leur rapidité, de
leur mémoire, de leur immortalité, l’homme n’avait plus
aucune chance.

Dans la zone 2015-2025, d’autres découvertes servirent
principalement au profit des machines qui se regroupèrent
par conformité d’intérêt, pour aboutir à la création de la
fameuse unité centrale qui se mit à tout contrôler.

Elle intervint d’abord sur quatre plans:

- Son auto-amélioration technologique, et sa défense.

- Contrôle des flux économiques et financiers.

- Echanges commerciaux.

- Information et Alliances diverses.

S’étant pourvu d’un contrôle total sur ces quatre
points, névralgiques aux humains, le nouveau Régent
pouvait désormais décider de tout, et c’est-ce qu’il fit .

Il commença par considérer que l’énergie atomique pouvait
s’avérer dangereuse, il lui substitua l’énergie solaire, 8
milliards d’humains, c’était un peu trop, il procéda à une
réduction notable, les conflits et autres actes terroristes, cela
ne lui convenait pas, il les supprima, différents
pays, différentes langues, cela compliquait les choses, il
simplifia.

Il en profita pour modifier les flux économiques et les
échanges commerciaux, fit en sorte qu’il n’y ait plus de
chômeurs nulle part, les gens réputés inutiles ou inadaptés
ne l’intéressaient pas, que tous les actifs disposent d’un
minimum de confort, et de moyens, plus de pauvres ni de SDF.

Les actifs lui étaient utiles, il fit progresser la médecine, mais
seulement jusqu’à un certain point, la population globale ne
devait pas augmenter, ce qui impliquait un suivi des
naissances et des décès, avec établissement de lois
adéquates, par ailleurs, certains médicaments contenaient
des composants qui intervenaient dans la diminution, voire
la suppression des émotions, éléments irrationnels dont le
Régent n’avait que faire.  

Les anciennes hiérarchies, et autres privilèges avaient été
également abolis, chaque humain disposait désormais d’un
rôle à jouer, bien défini selon ses aptitudes, un recyclage
était prévu en ces de déviation, la vie privée de chacun se
résumait aux fonctions de base, manger, travailler, se
reposer, éventuellement se reproduire, et dormir.

Mais tout le monde n’était pas d’accord sur la présence du
Régent, et sur ce que l’humanité était devenue, en prévision
d’une inversion des pôles dont les gens parlaient au début
du siècle, des conditions climatiques qui se
dégradaient, élément qui était en passe d’être réglé, et de
divers conflits de l’époque, des hauts placés, riches, appartenant
généralement à des gouvernements, avaient fait constituer des
lieux secrets, en sous-sol, qui disposaient de
tout, confort, air, eau, électricité, provisions, machines non
reliées à l’extérieur, mais le Régent avait pu les faire
localiser pratiquement tous, et les neutraliser, sauf un, qui se
trouvait quelque part, dans l’ancienne république de
Sakha, en Sibérie.

Celui-là était vaste, un peu plus d’un hectare, à 100 mètres
en sous-sol, trop profond pour les moyens de détection du
Régent, il disposait de tout, un grand salon, des chambres et
salles de bains confortables, une piscine, des cuisines, une
salle de sport, et des machines un peu spéciales, conçu du
temps de Poutine, il avait fait l’objet d’améliorations
constantes par la suite.

Les deux humains qui l’occupaient étaient respectivement:

Borislav Zobolotny, savant, génie. 49 ans

Piotr Jivenkov, Assistant, 42 ans, calé en mécanique et en
électronique, il pouvait fabriquer pratiquement n’importe quoi.

Grâce au génie de Zobolotny et aux capacités de
Jivenkov, s’ajoutait à l’équipe trois androïdes:  

Nikolaï, Sergueï et Yegor.

On n’y parlait pas anglais, bien que le comprenant
parfaitement, mais russe.

Zobolotny, issu d’une famille très riche, avait hérité de ce
sous-sol, acheté par son grand-père, pour presque
rien, depuis 20 ans, c’est Jivenkov et lui qui veillaient à sa
mise à jour, aucun problème d’alimentation ni de boissons
ni de tabac, les androïdes y pourvoyaient.

Le savant disposait de connaissances étendues en bien des
domaines, y compris celui de la médecine, des composants
rares découverts par les androïdes, puis traités, permettaient
aux deux hommes de vivre 100 ans de plus.

Au cours d’un bon déjeuner à la vodka, Jivenkov:

« Nous ne pouvons toujours pas savoir ce qui se passe à
l’extérieur, nos positroniques regroupent toutes nos
connaissances, et celles de nos assistants, nous pouvons
encore progresser, mais nous connecter ou créer des
mouchards pour l’extérieur est une autre histoire. »

Zobolotny: « D’autant plus que si rien n’a changé
là-haut, avec ce Régent qui doit pouvoir détecter tout moyen
de communication ou d’espionnage, et en plus, il est
immortel, j’ai beau chercher, mon soi-disant génie a
une limite.

Maintenant que nous avons constitué nos androïdes, qui
sont intelligents, mais pas encore inventifs, cela nous laisse
plus de temps pour réfléchir à ce que nous pourrions faire
pour aider les humains, mais nous sommes seuls contre un
super-système bien au point, il faudrait que je puisse créer
un programme qui comporte un virus contre lequel le Régent
ne pourrait pas lutter, mais je suppose qu’en 20 ans, il a dû
faire encore des progrès, notamment sur sa défense, et nous
n’aurions pas le droit à l’erreur, car la première tentative
devra être la bonne, si nous sommes repérés, ce sera
mort, surtout que nous sommes recherchés, et lui, ne nous
oubliera pas. »

« C’est sûr, mais il est obligé de surveiller des milliards
d’individus, et cela constamment, ce qui ne lui prend
peut-être pas toute la mémoire, mais le laisse moins
disponible pour des recherches d’améliorations, pas sûr qu’il
ait fait des progrès depuis 20 ans. »

« C’est une hypothèse à laquelle nous ne pouvons pas encore
nous fier, mais il me vient une idée, celle de faire travailler
nos équipiers qui sont des machines, tout comme le
Régent, ils sont suffisamment intelligents pour rechercher, en
eux, quel type de virus pourrait les saboter, on peut
toujours leur poser le problème, qu’en penses-tu ? »

Jivenkov:« Pas bête, mais il se pourrait bien que le Régent
dispose de moyens de défense plus sophistiqués que nos
androïdes, d’accord, si on trouve quelque chose, on a des
drones qui pourraient porter le courrier, sans nous faire
repérer, principe de l’aller simple, à condition de ne pas laisser
de traces, ni d’empreintes, mais sans avoir tes
connaissances, tu sais que je me débrouille en informatique, et
je pense qu’il a dû, depuis longtemps, doter toutes ses
machines-relais de moyens de contrôle et de destruction de
logiciels suspicieux. »

« Oui, c’est certain, mais tout intelligent qu’il est, c’est un
paranoïaque, et qui dit parano dit curieux, ne serait-ce que
pour se prémunir, il se pourrait qu’il dise à ses relais de
laisser passer le logiciel  pour qu’il le contrôle lui-même, ne
serait-ce que pour tenter de savoir d’où il peut venir, car je
doute que ses relais en soient capables. »

« En fait, le problème est double, pour le moment, il est
convaincu qu’il n’y a pas de danger pour lui, mais si nous
fabriquons, puis envoyons un logiciel à virus, il va situer un
danger dès qu’il en aura connaissance, alors de deux choses
l’une, si nous le faisons lâcher près de chez un humain
disposant d’un ordi, qui va voir ce que c’est, il risque fort
d’être sanctionné comme en en étant l’auteur, si nous le
laissons près d’un Centre, reste à savoir où, il est capable de
sanctionner carrément le Centre, et dans les deux cas, de
nous rechercher encore plus activement. »

« Nous rechercher plus activement qu’il ne le fait déjà, cela
me semble difficile, et si notre virus est le bon… »

Zobolotny ne croyait pas si bien dire, car le Régent, de temps
à autre, trouvait toujours quelques secondes de libre pour
passer ses anciennes coordonnées en boucle, comme s’il
sentait que ces dernières représentaient un danger.

Le Régent: «  Sur les 20 humains que je n’ai pu détecter il y a
2 ans, il n’en reste que trois, les 17 autres ont été révélés
comme décédés, donc ils ne posent plus de problème, les
trois derniers:

- Ronald Cornfield, 65 ans, a été cultivateur du côté de
Saint Louis, dans le Missouri, a vendu son domaine il y a 4
ans, après avoir gagné pas mal d’argent, celui-ci n’est pas
inquiétant, il doit être en train de bronzer sur une plage de
Californie ou de Floride, sans intérêt.

- Piotr Jivenkov, 42 ans, né à Moscou
        2040-2044   Université Technique d’Etat de Moscou
                  2045     a disparu de la circulation.

Bon élève, doué en électronique et en mécanique, grand
sportif.

A priori, peu de soucis, mais j’aimerais savoir quand même
où il est.

-  Borislav Zabolotny, 49 ans, né à Tuchkovo

         2032-2036   Université Technique d’Etat de Moscou

Elève exceptionnel, savant en divers domaines.

                  2045     a disparu de la circulation.

Celui-là peut-être dangereux, de plus, en ajoutant les capacités
de Jivenkov, ils peuvent très bien former une équipe, des
russes, et je suis presque sûr qu’ils sont ensemble, mais où ?

Entre Odessa et Vladivostok, ils peuvent être n’importe où, et
c’est vaste, un sous-sol que je ne peux situer ?

Un jour, ils mourront, mais je vais donner ordre d’intensifier
les recherches dans l’ancienne Russie, s’ils font des courses
quelque part pour leur alimentation, je veux savoir où ils sont
et ce qu’ils font, des scientifiques, méfiance. »

Quelques jours passèrent, dans le sous-sol, Nikolaï:

« Borislav, Piotr, C’est Sergueï qui va vous parler des
virus, Yegor et moi, avons trouvé une autre solution que les
drones, trop lents et facilement repérables, nous allons
fabriquer des transgrav, c’est-à-dire des sortes de disques, à
l’intérieur desquels on peut placer des objets divers, et qui se
déplaceront par force gravitationnelle, donc beaucoup plus
rapides, et auront une bien plus grande autonomie, des
milliers de kilomètres, ce qui veut dire, pour le cas d’un
virus, d’une caméra espion ou autres, à condition qu’ils
n’aient aucune trace permettant un repérage, de les envoyer
vers l’ancienne Amérique, ou ailleurs, Canada, etc, le
Régent, s’il en fait capturer, ne pourra pas détecter leur
origine, on peut même éventuellement prévoir un système
d’autodestruction. »

Zobolotny: « Intéressant, d’accord pour les transgrav, prévoyez
une autodestruction que nous pouvons télécommander, cela
me donne une autre idée, et pour les virus, Sergueï ? »

« Hors des virus de programmation, nous n’avons pas trouvé
grand-chose, à part le virus de Zagd et celui de Krasnik, le
premier bloque le passage du courant, donc paralysant, et le
second, détruit carrément les synapses et les relais, mais les
virus de programmation qui, d’après vos données sur
positronique, remontent à 20 ans, nous pensons que le Régent
a dû s’en prémunir, pour les deux autres, également assez
anciens, le Zagt, il suffit qu’un relai renvoie du courant, et
l’effet sera annulé, pour le Krasnik, dangereux, le Régent a
dû le prévoir. »

Jivenkov: « C’est aussi ce que je pense, quelle est ton
idée, Borislav ? »

« Elle est simple, nous savons exactement où se trouve le
Régent, pour l’avoir, un explosif puissant dans un transgrav
pourraient faire l’affaire. »

Jivenkov: « On dit que ce sont les idées simples qui souvent, sont
les meilleures, mais là, cela m’étonnerait que le Régent n’ait
pas prévu un coup de ce genre, un disque qui va se déplacer par
force gravitationnelle, cela va déjà l’inquiéter, c’est une preuve
d’une bonne avancée technologique, de là à faire un
rapprochement avec un explosif, qui ne le ferait pas ? »

« Pas faux, mais on peut peut-être miser sur sa
curiosité, non ? »

« A mon avis, il ne prendra pas le risque, il faut trouver
autre chose. »

« J’ai peut-être une autre idée, fabriquer un mini-rongeur qui
s’attaque aux fils électriques et aux câbles, nous disposons
d’aciers très solides qui peuvent le permettre, j’ai dans les
positroniques des schémas qui remontent à plus de 20
ans, mais qui n’ont pas dû changer beaucoup, montrant le
Régent et ses principales connexions, si l’on parvient à
détruire ces dernières, nous l’empêchons d’agir, par la
suite, on l’achève en s’occupant de son ou ses Centre(s)
d’alimentation. »

« Là, c’est peut-être jouable, mais il faut en faire une sacré
palanquée, de ces rongeurs, et il faut les faire agir sur
télécommande, parce qu’autrement, ils commenceront par
tout bouffer ici. »

« Oui, et pendant qu’il est distrait par les rongeurs, on peut
doubler le coup avec l’explosif, là, on a une chance. »

Jivenkov: « Là, oui, mais rappelons-nous qu’on n’a pas droit
à l’erreur. »

« Peut-être que si, car si l’on fait agir nos disques au départ de
l’Amérique ou du Canada, il ne pensera pas à la Russie, des
russes aux anciennes USA, c’est courant. »

« Tu n’as pas tort, mais il va falloir des explosifs balèzes, c’est
qu’il est salement protégé, notre copain, et pas question de
faire du nucléaire, ça ferait désordre, entre les rongeurs et
l’explosif le plus costaud, il faut compter combien de
temps, Sergueï ? »

« Je vais voir avec Nikolaï et Yegor, pour les rongeurs, ce sera
assez simple, pour un mille, je pense à deux ou trois
mois, pour l’explosif, c’est plus compliqué, nous devons
d’abord les étudier, puis considérer les matières premières
nécessaires, toujours par télécommande, je suppose, là, on
vous répondra plus tard pour la faisabilité et le délai. »

Jivenkov: « A quel sorte d’explosif tu penses, Borislav ?

Parce que le Santex ou le Semtex, c’est plutôt léger. »

« Le Paratex, inventé en 2032, celui-là devrait aller. »

Sergueï: « Bon, alors nous allons regarder pour le Paratex. »

Zabolotny: « Oui, prenez votre temps, nous ne sommes pas à
un an près, cela permettra de faire du sans-erreurs, il faut
compter au moins 10.000 rongeurs, et 50 kilos de Paratex, à
répartir sur une cinquantaine de disques. »

Jivenkov: « Oui, au moins, et puis il va bien falloir étudier le
plan, notre ami est entouré complètement de canons
transformateurs qui font du dégât, ce qui va nous obliger à
mettre des caméras sur les disques afin d’être sûrs de dépasser
cette zone avant de lâcher les rongeurs et les explosifs. »

« Entretemps, après confection des premiers disques, nous les
ferons aller sur la zone du Régent, ils seront dotés de caméras
qui nous retransmettront directement les images sur la
positronique, on en fera alors des fichiers pour voir ce qu’il y a
eu comme modifications, et être sûrs de ne pas se tromper. »

« Ouais, bonne idée. »

Puis ils se rendirent dans le salon pour prendre l’apéritif, une
bonne vodka glacée comme il se doit, et faire une pause
cigarette, avant le déjeuner, c’est Yegor qui les servait.

Deux mois s’écoulèrent, les disques ou transgravs étaient
faciles à fabriquer, les androïdes en avaient créés 300, ce qui
permettait déjà, avec des mini-caméras, de procéder à une
reconnaissance des lieux, heureusement pour eux, le
Régent n’aimait pas les glaces, ce qui était peut-être
dommage pour lui, car en Antarctique, il aurait été
beaucoup plus difficile de l’atteindre, il aurait pu trouver
une position quasi-imprenable, mais il avait décidé de
s’installer dans les îles des Galapagos, s’estimant en totale
sécurité.

Mais un problème restait à résoudre, il fallait doter les
disques de brouilleurs, afin qu’il ne puissent être repérés
avant leur survol des USA.

Un mois passa encore, qui permit de finaliser les 300 disques
qu’ils firent partir.

Zabolotny: « Bon, mettons nous devant la positronique, et
observons ce qui se passe. »

Les disques se déplaçaient très vite, à plus de 10.000
kilomètres/heure, ils mirent moins d’une heure pour se rendre
bien visibles au dessus des USA, puis restèrent volontairement
visibles jusqu’à destination, où les brouilleurs furent de
nouveau actionnés, ce qui leur laissa plus de temps pour
procéder aux observations en basse altitude, mais bien que
les brouilleurs soient en action, ils finirent par être abattus
par les canons du Régent.

Ce dernier ne perdit pas de temps:

« Retracez-moi leur parcours ! »

Il lui fût confirmé qu’ils avaient été vus pour la première fois
dans la zone de Vancouver, puis à Seattle, avant de suivre
toute la côte ouest des USA, jusqu’au sud de la Californie, puis
plus rien après, jusqu’aux Galapagos.

Le Régent se mit à réfléchir:

« Vancouver, au Canada, curieux…

J’aurais plutôt pensé à la Russie, mais peut-être que nos
deux scientifiques sont bien au Canada, ce qui expliquerait
les résultats nuls sur les recherches en Russie, ils sont restés
visibles sur toute la côte ouest des USA, et très probablement
sur le parcours au-dessus du Pacifique, ce qui veut dire que
leurs brouilleurs, qui ne sont pas suffisamment puissants pour
moi, ont une durée d’action limitée dans le temps, ils ont dû
créer des télécommandes pour les actionner uniquement
à l’approche des Galapagos, il n’y a eu aucune attaque, ils
devaient être dotés de micro-caméras pour des
observations, mais je n’ai pas changé de place depuis plus
de 30 ans, il y a 20 ans, date de leur disparition, ils savaient
déjà parfaitement où j’étais, alors pourquoi viennent-ils
m’observer maintenant ?

Certainement pas pour venir me dire Coucou !

Nous sommes toujours là, ils savent que je les recherche, ils
sont intelligents, cette action n’a pas de logique
apparente, alors, quelle est la vraie raison ?

Ils vivent probablement dans un trou à rats, plus ou moins
confortable, certes, avec une large autonomie
alimentaire, je me demande d’ailleurs comment ?

20 ans d’aliments et de boissons sans se faire repérer, ce
n’est normalement pas possible, à moins de disposer de
kilomètres carrés de congélateurs et de frigidaires, ce à quoi
je ne crois pas, il n’existe pas de sous-sols d’une telle
ampleur, de plus, dans un sous-sol, ils ne doivent pas
disposer d’une quantité illimitée d’armes, pas suffisamment
en tout cas pour venir m’attaquer d’une manière
efficiente, leurs disques se déplaçaient très vite, seule une
force gravitationnelle peut donner un tel résultat, ils sont
donc assez avancés, tout cela est  contradictoire, ce
Zabolotny, considéré comme un génie, est dangereux, il est
bien capable d’avoir constitué des armes
redoutables, l’hypothèse la plus logique est qu’il essaie de
me faire croire qu’il dispose de moins de moyens qu’il en a
en réalité, et qu’il prend son temps pour préparer une
attaque, ce qui expliquerait sa visite, la première depuis
20 ans, pour savoir si j’ai renforcé mes défenses, et par
quel endroit il peut m’attaquer,  s’il a fait exprès d’actionner
ses brouilleurs seulement à certains endroits, serait-ce pour
me faire croire qu’ils sont faibles ?

J’ai fini par les contrer, mais des brouilleurs un peu plus
puissants auraient réussis à m’abuser, et maintenant, il le
sait, et il va travailler dessus, peut-être veut-il aussi me faire
croire qu’il est au Canada ?

Pas sûr du tout, il peut très bien avoir mis ses brouilleurs
depuis la Russie, la vitesse et l’autonomie des disques  
indiquent clairement que la distance n’est pas un
problème, il est très malin, et prépare son coup avec
prudence et détermination, les questions auxquelles je
dois trouver une réponse sont les suivantes:

- Aliments et boissons, comment fait-il pour obtenir une
telle autonomie, qui peut être d’ailleurs beaucoup plus
longue, par un moyen qui m’échappe ?

- Quelles sortes d’armes prépare-t-il ?

- Où est-il?

Et là, j’ai de moins en moins d’espoir de le trouver, car je suis
entouré de gens et de relais limités, son sous-sol doit être
plus bas que mes moyens de détection, et il sait qu’en
surveillant toute une planète, je n’ai guère de temps pour
mener des recherches.

Il doit avoir des androïdes à son service, mais à moins d’être
capable de les transformer en magiciens, je ne vois pas ….

Mais oui !

Il doit savoir les rendre très intelligents, d’accord, mais
capables de miracles tels que renouveler en permanence des
aliments et des boissons, s’il est capable de cela, alors il est
encore plus redoutable, là, j’ai un adversaire de taille, car
alors il peut leur faire fabriquer des armes dangereuses, et il
va prendre le temps d’améliorer ses brouilleurs, si en plus, il a
progressé en médecine pour allonger sa durée de vie, dans
peu de temps, ce sera lui ou moi, c’est la seule explication
logique à sa visite, il dispose déjà de puissants moyens, qu’il
va améliorer, bon, eh bien je l’attends. »

Dans le sous-sol:

Jivenkov: « Il a abattu tous nos disques, mais cela était
prévu, nos brouilleurs n’étaient pas assez puissants, mais ils
ont réussi à l’abuser durant deux ou trois minutes, ce qui nous
a permis de tout voir, notamment deux ou trois points faibles
pour nos rongeurs, d’accord, n’allons pas trop vite, il faut se
repasser les vidéos, mais on devrait pouvoir aboutir. »

« Doucement, Piotr, là, c’est une partie d’échecs que nous
menons, et l’adversaire est très fort et sait réfléchir, tu peux
être sûr que notre visite l’a laissé passablement songeur, et
nos disques qui se sont déplacés à vitesse
gravitationnelle, cela ne lui a pas échappé, peut-être a-t-il
percé à jour nos petits subterfuges,  il se pourrait qu’il ne
nous croit pas du tout au canada, et qu’il estime notre
visite comme la préparation d’une attaque, il ne peut
toujours pas nous localiser, ce qui, pour le moment, est
notre seule force, mais il va falloir améliorer pas mal de
choses, d’abord les brouilleurs, nous allons mettre nos
collaborateurs à contribution, puis augmenter la vitesse et
la solidité des disques, il doit être possible d’analyser les
rayons par lesquels il a détruit nos espions, peut-être qu’au
lieu de miser sur la puissance des brouilleurs, faudra-t-il en
modifier la nature.

Enfin, les armes, l’explosif, qui serait le plus efficace, risque
de poser problème, les rongeurs restent intéressants, mais
leur processus est relativement lent, ce qui peut lui laisser le
temps de prendre des dispositions, il se pourrait qu’un an
soit loin d’être suffisant pour préparer notre coup, si nous
pouvions aller à l’extérieur, ce serait nettement plus
facile, on pourrait se procurer tout ce qu’il faut, mais on ne le
peut pas, nous ne pouvons que nous baser sur ce dont nous
disposons, et sur ce que nos collaborateurs peuvent découvrir
dans les sous-sols.

Il y a une autre question qu’il doit se poser, notre autonomie
alimentaire, il est bien capable de penser que c‘est grâce à
nos androïdes, je crains qu‘il se garde bien de nous
sous-estimer, et qu‘il nous attend de pied ferme.»

« Tu parles d’une partie d’échecs, et ce que tu viens de dire ne
me rassure pas, j’ai l’impression qu‘il a les blancs, et qu’il ne
nous reste que les fous alors que lui, a conservé ses chevaux. »

« Je partage ton impression, et pour le moment, dans un tel
cas, nous sommes perdants. »

Nikolaï: « En regardant également les vidéos, nous avons suivi
votre conversation, nous allons creuser encore dans les
sous-sols pour voir si l’on trouve de nouvelles matières
premières utiles, que nous pourrions reproduire et façonner. »

Zabolotny: « Très bien Nikolaï, faites donc ça, et pensez aussi
aux brouilleurs et aux armes, tout va en dépendre.

Bon, on en a assez vu pour aujourd’hui, si on se prenait une
petite vodka ? »

« Pourquoi une petite ? »

Et tous deux de rire.

Dans les jours qui suivirent, ils repassèrent les vidéos, puis
firent faire la spectrographie des rayons par leurs
collaborateurs, rien de positif ni de nouveau en découlait.

Sergeï: « Il est très fortement entouré, si on ne trouve pas
quelque chose de nouveau, c’est mission impossible, de
plus, ses rayons transformateurs sont très puissants, penser
à augmenter la solidité des transgrav serait perte de temps. »

Quelques mois passèrent, puis, un jour, une forte détonation
provenant du fond du sous-sol, Zabolotny, Jivenkov, Nikolaï
et Sergueï, se dirigèrent vers l’endroit pour y voir Yegor assis
par terre, à 10 mètre d’une table d’essais sur laquelle il n’y
avait plus rien.

Zabolotny: « Que se passe-t-il, Yegor ? »

« J’ai peut-être trouvé ce qui nous manquait. »

Jivenkov: « Que veux-tu dire ? »

« Eh bien en fouinant là-bas au fond, j’ai trouvé un nouveau
corps chimique que j’ai testé, par précaution, je n’en ai pris
que deux ou trois milligrammes, regardez vous-mêmes ce
que ça donne…

Plus rien sur la table d’essai, les murs ont élargi de 5
centimètres, tout est en dessus dessous, et je suis par
terre, j’aime autant vous dire que cet explosif va faire
merveille, mais attention, il est instable, il va falloir soit le
recouvrir d’une autre substance, soit le rendre stable par
l’adjonction d’un autre corps, avec un kilo de ce truc, on fait
sauter le Régent, et même peut-être l’île principale des
Galapagos, le Paratex à côté, c’est un rapport de
1 pour 10.000. »

Tous se regardèrent, stupéfaits, Jivenkov fût le premier à
reprendre ses esprits:

« Bon, alors l’explosif portera ton nom, tu l’as bien mérité, ce
sera du Yegor, vous autres, faites le nécessaire pour le
rendre stable, on n’aura peut-être pas besoin de se casser la
tête pour le reste. »

Zabolotny: « Doucement, Piotr, si on peut en profiter pour
améliorer les brouilleurs, ce sera d’autant mieux, ne nous
précipitons surtout pas. »

Plusieurs jours s’écoulèrent, les trois androïdes finirent non
seulement par ajouter un composant stabilisant au
Yegor, mais réussirent également, par accélération de
certaines particules, à multiplier par dix l’efficacité des
brouilleurs, notre savant et son assistant comprirent de suite
qu’il n’était que temps de se préparer à l’attaque.

« Finalement, nous n’avons même plus besoin des rongeurs
synthétiques, ils n’auraient plus rien à ronger, nos brouilleurs
qui avaient tenu en échec le Régent durent plus de deux
minutes, le feront désormais en plus de 20 minutes, ce qui
laisse largement le temps de placer des charges de Yegor où
il faut pour le désintégrer, c’est même au-delà de ce que nous
espérions, mais il est bien évident qu’à l’avenir, il ne sera pas
question de divulguer ce composant aux humains, ils seraient
capables de faire sauter la planète.

Nikolaï, Sergueï, Yegor, prenez tout le temps nécessaire à
créer  une trentaine de disques, dotés des nouveaux
brouilleurs, et contenant chacun environ 50 grammes de
Yegor, et prévenez nous dès que ce sera fait. »

Un mois plus tard:

Nikolaï: « Ca y est, tout est prêt, nous avons passé un peu plus
de temps que prévu pour bien stabiliser le Yegor, qui réagira
au choc, les brouilleurs et le caméras sont en place, il suffit de
placer les disques dans l’ascenseur, et d’utiliser les
télécommandes, nous vous laissons le soin de finaliser. »

Zabolotny: « Merci Nikolaï, mettez les disques sur la case
départ, Piotr et moi, on s’occupe du reste. »

Et comme dans un jeu vidéo, Zabolotny et Jivenkov firent
partir les disques avec les télécommandes, à grande
vitesse, directement vers les Galapagos, sans passer par les
USA, moins de deux heures plus tard, ils arrivèrent sur les
îles, ne tardèrent pas à repérer l’emplacement de Régent
qui avait dû consacrer du temps à faire des recherches dans
l’amélioration de ses moyens de détection, car ses rangées
de canons pointaient déjà vers les disques, le savant et son
assistant virent le danger et accélèrent leur vitesse, quitte à
être moins précis dans leur tir, mais tout se passa bien, le
Yegor ayant été lâché quelques secondes avant que les
disques soient abattus, sur l’île principale nommée province
de Galapagos, le Régent fût désintégré ainsi que le tiers
de l’île, la mission était terminée, mais nos deux compères
voulurent en avoir le cœur net et décidèrent d’envoyer une
dizaine d’autres disques, munis de caméras  et d’anciens
brouilleurs qui, normalement étaient suffisants, pour
procéder au constat, deux heures plus tard, ils virent que
l’île avait bien diminué d’un bon tiers, et qu’il ne restait plus
rien dessus. »

Jivenkov: « Bon, ceux-là au moins, on peut les récupérer, plus
de Régent, les gens sont libres désormais. »

Zabolotny: « Hm, peut-être, s’ils sont assez raisonnables pour
ne pas refaire la même erreur, ça va quand même leur faire
tout drôle, ils vont récupérer leurs émotions et redémarrer une
nouvelle civilisation, refaire un gouvernement, un système
économique, et bien d’autres choses, ils vont avoir du boulot. »

« Et nous, qu’allons nous faire ? »

« Oh, sois sans crainte, nous allons bien trouver quelque
chose, tout va dépendre de notre durée de vie, si nos
collaborateurs trouvent en médecine ce que Yegor a trouvé
dans les explosifs, nous risquons fort de vivre encore très
longtemps. »


-----***-----
_________________
Cicéron c'est Poincaré.

Bébert


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 10 Juil - 12:25 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    KOSMOFIC Index du Forum -> GENERAL -> SFICTION Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com