KOSMOFIC Index du Forum KOSMOFIC
Science Fiction
 

FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres
GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion


L046

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    KOSMOFIC Index du Forum -> GENERAL -> SFICTION
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kr
Redacteur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2014
Messages: 135

MessagePosté le: Lun 23 Oct - 14:43 (2017)    Sujet du message: L046 Répondre en citant

Année terrestre 2432, l’ inversion des pôles, annoncée depuis
plus de 4 siècles, n’a pas eu lieu, les pôles magnétiques ont
repris leur place depuis longtemps, et sont proches des pôles
géographiques correspondants, la planète est parfaitement
protégée des éjections de masses coronales, même des
plus violentes.

Cette période de calme a permis à l’humanité de
progresser, 10 milliards d’êtres sur Terre, mais une seule
nation, Terra, avec pour capitale Terrana qui se situe à la
limite de l’ancienne frontière russo-polonaise, près d’une
ville qui s’appelait Brest-Litovsk.

Langue unique, l’anglais, plus de monnaie, toutes les
transactions se font par des écritures, les progrès
technologiques ont fait en sorte que les anciennes
coutumes locales et autres religions ont été abandonnées
au profit de la connaissance objective, celle de l’espace, pas
de chômage, tout le monde travaille dans des
bureaux, devant un ordinateur appelé Kasitron, contrôlant
plus ou moins quelque chose.

Les connaissances spatiales permettent aux vaisseaux des
déplacements jusqu’à 5 parsecs(16 années/lumière), ce
qui inclut Alpha du centaure, Sirius, et bien d’autres, mais
ces derniers ne dépassant pas les 200.000 Km/s, un
aller/retour de 10 parsecs prendrait presque 50ans, et
l’espace einsteinien qui reste dangereux, exige des modes
de navigation éprouvés, on ne peut pas aller n’importe
où, n’importe comment.

D’autres progrès en médecine, et en alimentation, permettent
aux gens de, sauf accident, vivre 140 ans, dans de bonnes
conditions, un petit entraînement physique quotidien est
toutefois nécessaire, il dure une heure et est compris dans
les heures de travail, la retraite n’existe plus, les personnes
dans le besoin non plus.

La Lune et Mars sont habitées, les terra former aurait posé
des problèmes tels que les gouvernements de l’époque ont
préféré la constitution de sous-sols avec tout ce qu’il
faut, air, eau, chauffage, alimentation, installation
confortable, parmi bien d’autres choses, le pionniers étaient
des spécialistes dotés de connaissances scientifiques, depuis
deux siècles, ils ont eu des descendants qui se sont
multipliés, de telle sorte que la Lune comporte environ 2000
habitants, et Mars, plus de 10.000.

Tous, terraniens, martiens et lunaires connaissent l’existence
de trous de vers et autres trous noirs, les premiers étant des
couloirs de passage d’un univers à un autre, les seconds, les
poubelles de l’univers dans lequel ils se trouvent, et
desquelles rien ne peut ressortir, mais cela reste un savoir
théorique, car personne encore ne s’est risqué à emprunter
un couloir, et moins encore une poubelle.
 
Ils savent également que leur univers se compose de 11
dimensions, qu’ils se trouvent dans la dimension zéro, avec
trois dimensions infiniment plus vastes, les 1, 2, et 3, et
sept dimensions infiniment plus petites, de -1 à -7.

La Dimension 3 peut être considérée comme absolue par
rapport à toutes les autres dimensions, de cette dimension
partent toutes les créations, celles qui auront une
suite, celles qui sont différées, et celles qui seront annulées.

La Dimension 2 reçoit les plans de créations et fait un premier
tri, elle élimine celles qui doivent être annulées, trie celles
qui sont différées, et laisse passer celles qui ont une suite
vers la dimension 1.

La Dimension 1 fait un second tri parmi celles qui sont
différées, en annule certaines, attribue une échelle de temps
à d’autres, et laisse passer vers la Dimension 0, la nôtre, celles
qui ont une suite, et que l’on appelle des évènements.

Bien sûr, l’humanité du vingt cinquième siècle sur
Terre, n’était pas plus idyllique ni même meilleure que durant
les siècles précédents, Il y avait encore des petits conflits
qui se traduisaient par des règlements de comptes par ci par
là, et des individus qui bénéficiaient de privilèges excessifs
dont-ils n’hésitaient pas à faire usage, mais dans
l’ensemble, elle progressait, et s’orientait vers un destin qui
paraissait clément si elle n’avait pas eu l’idée d’effectuer
quelques voyages vers Alpha du Centaure au cours du siècle
dernier.

Une race plus avancée qu’eux et très prédatrice, les
zerks, habitaient dans le Centaure, elle avait repéré leurs
vaisseaux, et les avait suivis pour découvrir que le système
solaire pourrait leur fournir des ressources dont-ils avaient
toujours besoin.

Conquérants dévastateurs, ils voyageaient dans l’espace pour
vider planètes et satellites de certaines ressources leur
permettant d’étendre leur empire sur leur système, et ceux
environnants, ils ressemblaient aux humains, mesuraient
près de deux mètres, mais étaient beaucoup plus forts et
plus lourds, des brutes qui ne connaissaient que la manière
forte, et qui ne progressaient pas beaucoup
psychologiquement, mais existant depuis quelques millions
d’années de plus que les humains, leur technologie avait
atteint un niveau supérieur, ils pouvaient voyager plus vite
que la lumière, et rendre leur vaisseaux indétectables pour
les terraniens, ils disposaient d’armes redoutables, capables
de désintégrer une planète, et savaient en extraire les
minéraux, métalloïdes, métaux, et autres composés
chimiques qui leur étaient nécessaires.

Dénués de sentiments, ils respectaient l’autorité à laquelle
ils obéissaient sans discernement, leurs actions étaient
lentes, mais méthodiques, ils observaient longuement avant
d’agir, les équipages des vaisseaux étaient des
militaires, chacun était composé d’une centaine
d’unités, parmi lesquelles un Tod(Colonel), trois Kads
(Capitaines) huit Neds(Sergents) par vaisseau, un
Wad(Amiral) commandait toute la flotte.

Lorsqu’ils arrivèrent dans le système solaire, ils s’aperçurent
rapidement que Pluton, Neptune, Uranus, Saturne et Jupiter
n’étaient pas exploitables, c’étaient des planètes gazeuses
dont-ils ne pouvaient rien tirer, ils n’en était pas de même
de leurs satellites qui eux, pouvaient leur apporter beaucoup
de ressources, ils commencèrent à les exploiter
méthodiquement, ceux de Neptune, puis ceux d’Uranus, ils
terminaient ceux de Saturne, prêts à passer à ceux de
Jupiter, ils savaient que la troisième planète était
habitée, ainsi que la quatrième, mais pour le moment, ils se
bornaient à les observer.

Farzz: « Le kertz(traducteur) est en action, Ned(sergent)
Guezz, nous obtenons des premiers résultats, leur échelle de
temps, le nombre total d’habitants, leur répartition
géographique, leur niveau spatial et d’armement, dans peu
de temps, nous comprendrons leur langue, qui est d’autant
plus facile qu’elle est idiomatique. »

Guezz: « Intéressant, mais qu’en est-il de la quatrième
planète, et du satellite de la troisième ? »

Hezkd: « La quatrième planète est habitée, ainsi que le
satellite de la troisième, mais le nombre d’occupants est
faible, environ 10.000 pour l’une et 2.000 pour l’autre. »

Guezz: « Une indication sur les ressources, Zopz ? »

« Oui, Ned Guezz, nous disposons déjà des quantités et de
la nature des ressources pour la quatrième planète et pour
le satellite, pour la troisième, résultats complets prévus
dans une tark(semaine).

Guezz: « Bien, garde à vous ! »

Le Kad(capitaine) Sterz venait d’entrer dans la salle, Ned
Guezz lui communiqua les résultats obtenus.

Sterz: « Excellent, nous ne sommes pas pressés, les autres
vaisseaux mettront deux gatts pour terminer les satellites
de la cinquième planète, puis entre 20 et 30 gatts pour la
ceinture d’astéroïdes, c’est probablement à ce moment là
que nous aurons d’autres instructions du Wad(Amiral)
Gork, pour le moment, continuez votre travail ! »

Guezz: « A vos ordres, Kad Sferz, continuez, vous autres ! »


Au même moment, quelque part dans la Dimension 1:

Harkann: « Depuis 100.000 ans, Jett Kodan, tu as été
promu Gardien de l’univers 11 dans la Dimension zéro, et
jusqu’à présent, tout se déroulait d’une manière conforme
aux Lois, sans difficulté.

Mais d’après ce que tu viens de m’apprendre sur les
désordres causés par les zerks, et sur leur projet de détruire
l’un de nos laboratoires d’essais qu’est le système solaire, tu
as bien fait de venir me consulter, où en sont-ils actuellement ? »

Kodan: « Votre Grandeur, dans très peu de temps, ils vont
détruire les êtres de la troisième planète, puis piller toutes les
ressources du système. »

Karkann: « Bien, alors voici ta nouvelle mission, le système
solaire ne doit pas être pillé ni détruit, les zerks n’étant pas
d’une utilité fondamentale à l’harmonie des univers, tu auras
le choix entre les raisonner ou leur infliger une
punition définitive . »

Harkann était le gardien de la dimension 1, en quelque
sorte, le supérieur de Jett Kodan, un humain né sur Terre il
y a plus de 26.000.000 d’années, devenu immortel et
invulnérable de par la qualité de ses actions passées, vivant
actuellement quelque part dans Andromède, et disposant
d’un énorme vaisseau spatial qui lui permet de passer d’un
univers à un autre en quelques minutes.

Il dispose également, dans son vaisseau qui lui sert aussi
d’appartement, de 2311 collaborateurs, d’apparence
humaine, mais androïdes, également immortels et
invulnérables dans la Dimension zéro.

Kodan avait quitté Harkann et regagné son vaisseau:

« Nomi, Tarkana, direction Andromède ! »

Nomi:« Bien, Maître Kodan, allez-vous punir les zerks ? »

Kodan: « Pas encore, pour le moment, nous allons les
dérouter, quittons la dimension 1 et décalage de 200.000
ans pour retrouver notre période de départ de la Dimension
zéro, prévenez moi dès que nous y serons. »

Quelques minutes plus tard:

« Maître Kodan, nous avons regagné Andromède. »

« Bien Tarkana, alors direction la Voie Lactée à
20.000.000.000 de fois la lumière, ce qui nous mettra dans
le système solaire dans 10 minutes. »

« Bien Maître. »

Jett Kodan avait vécu dans la Dimension 1 pendant plusieurs
centaines de milliers  d’années, il y était connu comme le
loup blanc, il avait eu beaucoup d’ennemis, dont certains très
puissants, mais personne n’avait pu venir à bout de lui, en
matière d’armée et de combats spatiaux, c’était un génie qui
déroutait constamment ses opposants, certains d’entre eux
étant presque devenus ses amis, s’il était immortel et
invulnérable dans la Dimension zéro, ce n’était pas le cas dans
la Dimension 1, dans laquelle il n’était qu’un immortel
relatif, c’est parce qu’il était, ainsi que son vaisseau et ses
collaborateurs, constitué de matières appartenant à la
Dimension 1.

« Nous voilà dans le système solaire, Maître. »

« Merci, Nomi, procédez aux analyses des satellites des
cinq dernières planètes et de la ceinture principale, afin de
savoir où ils en sont. »

Quelques minutes plus tard:

« Ils sont très avancés, Maître, ils finissent la ceinture. »

« Bon vaisseau invisible, vous savez ce qu’il vous reste à faire. »

Tarkana: « Oui, Maître, si j’ai bien compris, on va restituer
toutes les ressources d’origine aux satellites, à tous les satellites. »

« Exactement, puis l’étape suivante sera de mettre un rayon
paratronique de protection aux quatre premières planètes et à
la Lune, ainsi qu’aux deux satellites de Mars, Phobos et Deimos. »

Deux heures plus tard, le nécessaire avait été fait, dans le
vaisseau zerk n°1:

« Wad(Amiral) Gork, Tods, Karkk et Oorst souhaitent vous parler. »

« Passez les moi ! »

Karkk: « Excusez moi de vous déranger, Wad Gork, mais c’est
pour une raison aussi importante que surprenante, nous ne
parvenons plus à extraire des ressources de la ceinture
d’astéroïdes, ni à observer les humains de la troisième
planète, que devons nous faire ? »

Oorst: « Je confirme ce que Karkk vient de dire, nous assistons
à un évènement tout à fait inhabituel. »

Gork: « Je vais vous faire rappeler pour vous communiquer
les prochaines instructions, ne bougez pas de votre poste ni
de votre position ! »

Tous les vaisseaux confirmèrent au vaisseau amiral, dans les
minutes qui suivirent, l’étrange série d’évènements, Gork se
mit à réfléchir et prit une décision:

« Avis général, avis général, ici Gork, que chacun m’adresse
un avis de réception, je dois en recueillir 100, à vous ! »

Lorsque les 100 A.R. lui parvinrent, prouvant qu’il pouvait
communiquer avec tous les vaisseaux, il donna ses ordres:

« Ici Gork, les vaisseaux 2 à 50 inclus vont se rapprocher
de tous les satellites des planètes 5 à 9, et vérifier s’il reste
des ressources, si c’est le cas, ne faites rien, avisez moi
de suite.

Les vaisseaux 51 à 100 inclus se rapprocheront des quatre
premières planètes, complèteront l’analyse de leurs
ressources, ainsi que leurs observations sur les êtres de la
troisième planète , de son satellite, et de la quatrième, avant
de me faire un rapport détaillé. »

Une dizaine d’heures s’écoulèrent, pendant ce temps, le
vaisseau de Kodan se trouvait près le la ceinture, et écoutait
toutes les conversations des zerks, ses immenses pouvoirs et
autres avancées technologiques lui permettaient même de
voir l’intérieur de chaque vaisseau zerk, il était, bien
sûr, indétectable.

Les rapports au Wad Gork lui parvenaient de temps à
autre, ils allaient tous inévitablement dans le même
sens, ceux des 50 premiers vaisseaux:

« Nous n’y comprenons rien, Wad Gork, tous les satellites
disposent de leurs ressources d’origine, ainsi que les
météorites de la ceinture, comme si nous n’avions rien
fait, alors que nous disposons d’un plein d’énergies, voilà
qui est sans précédent. »

Ceux des 50 derniers vaisseaux:

« C’est stupéfiant, Wad Gork, nous ne pouvons plus rien
observer des gens des planètes 3 et 4, ni du satellite, pas
possible de s’en rapprocher à moins de 100.000
kilomètres, même cas pour les planètes 1 et 2, impossible
de connaître leurs ressources.

Jamais nous n’aurions cru cela possible, c’est sans précédent. »

Entretemps, Kodan avait pris la précaution de protéger tous
les satellites des planètes 5 à 9 ainsi que le soleil, tout le
système était désormais protégé, il attendait la suite:

Nomi: « Ils vont se poser des questions, Maître. »

« C’est sûr, mais presque tous leurs vaisseaux étant pleins, ils
rentreront chez eux.

Mais écoutons la suite. »

Peu après:

« Wad Gork, non seulement les satellites sont à nouveau
pleins d’énergie, mais comme pour les planètes 1 à 4, on ne
peut plus agir dessus, ni nous même nous en approcher ! »

« Merci Oorst, que tous les vaisseaux restent à leur poste et
attendent mes instructions. »

Dans le vaisseau amiral, Gork décida de réunir ses
Lieutenants, qui avaient rang de Gan(Généraux):

« Voici un cas que nous n’avons jamais connu jusqu’à
présent, depuis des millénaires, nous n’avons jamais eu
aucune difficulté à extraire des ressources de quelque système
que ce soit, sur celui-ci, nos vaisseaux sont presque pleins, mais
non seulement nous ne pouvons plus rien ponctionner, mais il
est devenu impossible d’observer les primitifs de la troisième
planète et les deux autres petits groupes, en fait, nous ne
pouvons même plus approcher quoi que ce soit dans ce
système, une explication ? »

Gan Arked: « Non, aucune, Wad Gork, nous ne comprenons pas. »

« Zansk ? »

« Pas davantage, Wad Gork. »

Gan Ellnid: « J’ai peut-être une idée, Wad Gork, ou plutôt deux
hypothèses possibles:

La première, nous sommes en face d’un système qui dispose de
la faculté unique de se protéger en cas d’agression, nous
n’avons jamais connu cela, c’est vrai, serait-ce une exception
à la règle?

La deuxième hypothèse serait qu’une force soit intervenue, je
suis conscient qu’en disant cela, je parle d’une force non
seulement invisible, puisque nous ne voyons aucun vaisseau
autre que les nôtres dans ce système, ni rien d’autre, mais
aussi que cette force soit infiniment plus puissante que
nous, être capable de refaire, et de protéger
quasi-instantanément ce que nous avons mis des jours
à défaire… »

Gork: « Voilà au moins quelqu’un qui dit quelque chose, un
système qui se refait et s’auto-protège, j’ignore si c’est
possible ou pas, mais je n’y crois pas beaucoup.

Une force qui intervient, et protège ce système ?

Invisible ?

Cela me paraît aussi très peu probable, vos hypothèses valent
ce qu’elles valent, Ellnid, j’en parlerai à l’Autorité Centrale à
notre retour, peut-être qu’un des membres de la Haute
Autorité verra plus loin que moi, nous ne sommes pas tout à
fait en échec, même loin de là, mais ce problème reste
à résoudre…

Appelez les vaisseaux, nous rentrons ! »

Dans le vaisseau de Kodan:

« Bon, pour le moment, la mission est terminée, mais ce
n’est pas définitif, non seulement ils pourraient revenir, mais
aussi décider de dégrader d’autres systèmes, s’ils ne sont
pas indispensables, je ne souhaite pas pour autant les
détruire si ce n’est pas nécessaire, mais il va falloir se rendre
dans le Centaure pour connaître la suite de leurs projets. »

Nomi: « Pour moi, elle est simple, Maître, ils vont aller
détruire d’autres systèmes, puis un jour, ils reviendront
ici, car ils ne sont pas de nature à aimer les échecs, ce que
nous venons de faire va les amener à réfléchir durant pas
mal de temps, mais comme ils ne trouveront pas de
réponse, ils continueront.

Je serais partisan d’aller les observer, ainsi que tous les
systèmes qu’ils ont piratés, de leur coller un paratronique
pour un temps, afin de les faire réfléchir un peu mieux et
de les amener à admettre que d’autres aussi, ont le
droit d’exister. »

Kodan: « Solution élégante, mais pas définitive, pour plusieurs
raisons:

1/ Les encapsuler par un paratronique, comme tu l’as
dit, n’aura qu’un temps, même moi, je ne dispose pas du
pouvoir d’en établir un à long terme, seul, peut-être, Harkann
le pourrait, mais il n’intervient pas sur notre plan, et c’est à
moi qu’il a confié la mission.

2/ Le paratronique en question a pour limite un
siècle, au-delà, la nécessité en énergie est telle que même
nous, nous n’en disposons pas, 100 ans, c’’est court et
certainement insuffisant pour changer la mentalité des
zerks, d’ailleurs, durant nos observations, nous finirons par
savoir quelle est leur durée de vie.

3/ Le paratronique protège, certes, mais il empêche toute
évolution à partir du moment où les protégés ne peuvent le
traverser, il faudra d’ailleurs retirer tous ceux que l’on vient
de placer dans ce système, la mission est loin d’être simple. »
 
Tarkana: « Ce que je vais dire est dur, mais peut-être une
solution efficace, elle consiste à se faire connaître des
zerks, de leur faire peur en les laissant essayer leur armes
sur notre vaisseau indestructible, on les punit en détruisant
à chaque fois quelques uns de leurs vaisseaux et en leur
disant quelque chose du genre:

- Nous ne voulons pas vous voir continuer à détruire d’autres
systèmes et d’autres vies, si vous persistez dans vos
turpitudes, nous vous détruirons, nous serons toujours sur
votre chemin, comme vous l’avez constaté, vous ne pouvez
nous faire aucun dommage, alors que nous, nous pouvons vous
rayer de la carte, réfléchissez bien . »

Kodan: « Si nous étions un peuple ordinaire, voire
classique, cela serait une possibilité à étudier, mais
malheureusement pour ce cas précis, en tant que gardien
d’univers, je n’ai pas le droit de me faire connaître, ni
d’intervenir directement, vous le savez, puisque dans vos
paratrons, vous disposez d’une copie de la Constitution qui
me lie à Harkann, nous ne pouvons donc procéder de
cette façon. »

Nomi: « On a le droit de les abattre en restant invisibles, Maître. »

« Effectivement, Nomi, solution nettement moins élégante
que ta précédente, mais celle-là aurait le mérite de résoudre
le problème définitivement.

On peut aussi, par une autre sorte de paratronique, les
envoyer dans une autre galaxie, encore plus vorace qu’eux, du
genre de la M87, dans laquelle ils auront des ennemis de même
nature qu’eux, sinon pires encore,  à combattre pour survivre. »

Nomi: « La M87 !! Alors là, Maître, je ne vois pas trop la
différence avec ma solution, car ils n’auraient pratiquement
aucune chance. »

« Il y a une différence, les exécuter traitreusement, en étant
invisibles, là, oui, ils n’ont aucune chance, les envoyer dans
la M87 ?

Leur chance de survie, effectivement, ne serait pas très
grande, mais elle existe, d’autre y survivent bien depuis des
millénaires.

Et cette méthode aussi, résoudrait le problème, c’est
probablement celle que j’emploierai s’il n’y a pas moyen de
les amener à la raison. »

Nomi: « Les amener à la raison, Maître !

Je suis curieux de savoir comment vous comptez vous y prendre. »

Tarkana: « Moi aussi. »

« Tu m’as déjà donné une partie de l’idée, Tarkana, mais allons
donc les observer, je vous en parlerai plus tard. »

Quelques secondes plus tard, l’immense vaisseau se baladait
dans le Centaure, de par des corps et énergies issues de la
Dimension 1, ils disposaient de moyens de détection
quasi-instantanés, pas limités par une distance, qui leur
permettait de détecter des lieux recueillant la vie, ils mirent
moins d’une heure à repérer Tarzz, la planète principale des
zerks, près d’une étoile nommée Karzz, ils se mirent en écoute:

Nomi: « Je repense à une chose, Maître, les paratroniques, on
peut les rendre permanents avec des cristaux de Taralgonium et
de Koretgonium, que l’on peut recueillir dans la passe de Magellan. »

« Bien vu, Nomi, mais toi aussi, tu devrais relire ma
Constitution, il m’est interdit par Harkann
lui-même, d’interrompre le développement d’une civilisation, fut
elle nocive aux autres, sans sa permission, or, il ne m’a donné
qu’une alternative, leur faire entendre raison ou les détruire, pas
d’entraver leur développement.

Par contre, recueillir de ces cristaux pourrait nous être utile
en d’autres circonstances. »

« Bien, Maître, mais à ce moment là, Harkann n’a pas parlé
de M87 ? »

« Exact, Nomi, mais je sais qu’il accepterait cette conclusion. »

Un peu plus tard:

Nomi: « Nous entendons beaucoup de conversations, je dois
piloter les détecteurs sur le Grand Palais, là, peut-être, nous
aurons des réponses intéressantes. »

Dans le Grand Palais en question une réunion des plus hauts
personnages se tenait.

Kirgzz, Régent des zerks, Fardazz, sorte de premier
ministre, Zarkhan, ministre des sciences, Torkitt, ministre
des armées, Karnett, ministre de l’intérieur, et Wad Gork.

Kirgzz: « Alors, Gork, quelles nouvelles ? »

Gork: « Eh bien, Régent Kirgzz, moyennement bonnes, dans
ce système solaire, nous avons fait presque le plein, mais.. »

Et il continua par l’énumération des anomalies auxquelles il
avait pu assister.

Zarkhan: « Bien curieuse, cette histoire, et comme vous
dites, sans précédent, une explication ? »

Gork parla des hypothèses d’Ellnid pour terminer par:

« Elles me semblent peu probables. »


Karnett: « Hm, en effet, mais cela est très ennuyeux, je
suggère que vous y retourniez dans une quinzaine de
Gatts(jours) afin de voir s’il y a eu des changements. »

Kirgzz: « Bonne suggestion, il faut en avoir le cœur net, vous
savez que nous n’aimons pas les échecs. »

Gork: « J’y serai Régent Kirgzz. »

Torkitt: « Nous comptons sur vous pour de meilleures nouvelles. »

Lorsque Gork quitta la réunion, le Régent et ses ministres
continuèrent à discuter:

Fardazz: « Jusqu’à présent, Gork m’a paru fiable, il n’est pas
du genre à mentir, je pense que si ce système solaire
présente toujours ces réactions de défense, il faudra le faire
étudier par nos scientifiques. »

Kirgzz:« Oui, Fardazz, moi aussi, j’estime Gork, mais il n’est
plus jeune, en vieillissant, on perd des moyens, et de la
vigilance, quel âge a-t-il au juste ? »

Torkitt: « 364 ans, je crois. »

Zarkhan: « Il est en âge de prendre un repos bien
mérité, peut-être devrions nous le remplacer par un plus
jeune, qui voyez-vous, Torkitt ? »

Torkitt: « Pas si vite, d’accord, il est en âge d’être
remplacé, mais ce qu’il nous a dit, nous savons que c’est
une fidèle synthèse de ce que ses hommes et lui ont
vécus, j’ai été Amiral avant lui, je sais qu’il a dit la vérité. »

Kirgzz: « Bonne solidarité entre les militaires à ce que je
vois, je retiens les suggestions de Karnett et de Fardazz, on
renvoie Gork avec un paquet des nos éminents
scientifiques, c’est la question la plus urgente à régler, si
Simzz, Harltt ou Kernn confirment les dires de Gork, alors
là, ce sera sérieux, il faudra faire quelque chose, aucun
système ne doit nous résister. »

Zarkhan: « A mon avis, dans quinze jours, ou un peu
plus, il sera très important de recueillir l’avis de mes
scientifiques, parce que, d’une part, c’est la première fois
que nous nous attaquons à un système habité par une
civilisation qui peut voyager dans l’espace, et d’après ce
que Gork nous a raconté, ils n’ont pas eu le temps de
recueillir toutes les données de la troisième planète, et de
situer leur niveau exact… »

Kirgzz: « Oh ! Nous le connaissons à peu près, ils ne dépassent
pas la lumière, ils sont donc d’un niveau faible, et il y a deux
siècles, nous avions ravagé un système habité, ça n’a pas posé
de problème. »

Zarkhan: « Tout à fait, Régent Kirgzz, mais la civilisation d’il
y a deux siècles ne voyageait pas dans l’espace, c’étaient des
primitifs qui savaient tout juste traverser une rivière sur
des bouts de bois, ces gens de la troisième planète sont
déjà tout autre chose, et il se pourrait qu’ils disposent
d’une arme défensive que nous ne connaissons pas, le
système qui se défend de lui-même, je n’y crois
pas, l’hypothèse d’Ellnid sur la force extérieure
invisible, personne de nous n’y croit, alors la soudaine
protection du système, c’est quelque chose d’autre, mais
qui existe, voilà pourquoi j’attends avec impatience l’opinion
de mes scientifiques. »

Torkitt: « Ce que dit Zarkhan me paraît censé, surtout si le
système est encore protégé dans 15 jours, il faudra trouver
une explication. »

Kirgzz: « Oui, là, il faudra en trouver une. »  

Dans le vaisseau de Kodan:

« Bon, alors dans 14 jours, nous devrons retourner dans le
système solaire pour tout protéger, durant une semaine, par
sécurité, mais en attendant, nous avons le temps de leur
mettre des bâtons dans les roues, baladons nous dans le
secteur pour voir combien de systèmes ils ont piratés. »

Nomi: « Auriez vous une idée, Maître ? »

« Oui, Les systèmes les plus proches des leurs, on va les
protéger pour une durée de un an en un premier temps, ce
qui nous laissera le temps de nous occuper d’autres
choses, éventuellement de réfléchir, mais surtout de
continuer à les écouter pour évaluer leurs réactions, ils
viennent de dire quelque chose de très important, c’est la
première fois qu’ils tentent de pirater un système habité
par d’autres gens que des sauvages, et une seule fois il y a
deux siècles dans le second cas, cela veut dire qu’il n’y a
pas beaucoup de populations dans ce secteur, et qu’ils
passent leur temps à détériorer des systèmes vides qui ne
sont peut-être pas si nombreux, nous allons vérifier cela. »

Durant deux semaines, Kodan voyagea partout dans un
rayon de deux mille années/lumière, et put se rendre compte
qu’effectivement, le secteur n’était pas très peuplé, que
seuls les zerks et les terriens y habitaient, les zerks avaient
dû pirater une trentaine de systèmes, guère plus, ce qui
voulait dire qu’à part les étoiles, assez peu nombreuses, le
vide occupait presque tout l’espace, et que les systèmes
planétaires ressortaient de l’exception.

Par ailleurs, ils n’occupaient qu’un seul système planétaire, le
leur, ayant Karzz pour étoile, neuf planètes dont Tarzz, la
leur, était la quatrième, et seules, pour des raisons climatiques
et de nature, les planètes 3, 4 et 5 étaient habitées.

Kodan repassa rapidement dans le système solaire pour
protéger les lieux, puis revint vers Tarzz.

« C’est vraiment surprenant, j’étais déjà venu par ici, mais il
y a si longtemps, les zerks étaient encore loin d’exister, il n’y
avait rien, nous devons continuer à les écouter parce qu’à
nous aussi, il faut une réponse, pourquoi les zerks
cherchent-ils à détériorer des systèmes planétaires alors
qu’ils n’occupent que trois planètes dans un même
système, au départ, j’ai pensé que c’était parce qu’il leur
fallait beaucoup d’énergie pour différents systèmes, mais ce
n’est pas le cas, alors ?

De simples brutes qui ne pensent qu’à la destruction ?

Des sortes de psychopathes ?

Des gens qui n’admettent pas que d’autres vies puissent
exister ?

Nous devons en savoir plus, peut-être faudra-t-il remonter
dans leur histoire ? »

Nomi: « Je me demande pourquoi vous réfléchissez
tant, Maître, les nouvelles données sont à notre
avantage, on arrose trois planètes avec un paratronique
pour les balancer dans la M87, et mission terminée. »

« Si j’ai l’âge que j’ai, si c’est moi qui vous ai créé il y a déjà
fort longtemps, si j’ai survécu aux dangers de la Dimension
1 pendant des centaines de milliers d’années, si je suis
encore vivant, et si maintenant j’ai un rôle de gardien
d’univers, c’est justement parce que je réfléchis, et que
je suis patient.

Bien sûr qu’on pourrait terminer rapidement notre mission
et repartir sur Andromède nous reposer, en nous contentant
de suivre les informations données par les millions de
micro-caméras que j’ai balancé un peu partout dans l’univers
pour voir si tout va bien, mais d’une part, comme tu le
sais, une moindre alerte dans l’univers, j’en serais
immédiatement informé, comme pour les zerks, et d’autre
part, j’aime aller au fond des choses, comprendre le pourquoi
et le comment, cela aussi, fait partie de mon rôle, pas
question de condamner des gens d’une manière
empirique, même s’ils sont dangereux, il faut
comprendre, voilà le programme pour les semaines à venir, le
temps de nous reposer, nous l’avons puisque nous avons
l’éternité, rien ne presse, et puis, nous sommes bien dans
notre appartement, non ?

Nous écoutons nos zerks, si les informations ne nous
suffisent pas, nous remonterons le temps pour connaître leur
origine et leur histoire complète, ce n’est qu’après cela que
nous prendrons une décision, nous avons protégé les rares
systèmes environnants, rien ne peut arriver à court terme, par
ailleurs, notre univers n’est pas très peuplé, d’autres formes
de vie, oui, mais qui ne se déplacent pas dans l’espace ni
dans le temps, et qui ne peuvent donc rien détériorer, et
enfin, cela nous occupe. »

Nomi: « Vu de cette façon, Maître, vous avez sans doute
raison, continuons à les espionner. »

L’appartement en question, invisible, ressemblait à une sorte
de plaque métallique digne de celle de 2001 odyssée, haute
de deux kilomètres, large de huit kilomètres, et longue de
72 kilomètres, que 2309 collaborateurs, hors Nomi et
Tarkana, entretenaient, ces derniers étaient un peu à
part, dans la mesure où ce sont eux qui surveillaient tous
les tableaux de navigation, de détection, et bien d’autres, en
fait, ils surveillaient tout l’univers, et étaient les collaborateurs
directs et amis de Jett Kodan.



Nomi: « Ah, voilà, Maître, nous sommes sur le Grand Palais, il
y a une réunion, et ça parle. »

Kirgzz: « Alors, ce retour du système solaire, ça a donné quoi ? »

Gork: « Rien de bon, Régent Kirgzz, mais je crois que les
scientifiques vont pouvoir vous en dire plus. »

Simzz: « Oui, Régent Kirgzz, Harltt, Kernn, et moi, avons vécu
deux étranges journées dans ce système, comme
d’habitude, nos militaires se sont répartis pour ponctionner
des ressources, et espionner les gens de la troisième
planète, mais tout cela s’est révélé impossible, une sorte de
force infranchissable protège chaque satellite et chaque
planète, et aucune onde ne peut la traverser, ce qui fait que
nous n’avons rien obtenu des habitants de la troisième
planète, cette fameuse force, qui empêche tout, nous ne
savons pas de quoi il s’agit, un rayon infranchissable, autre
chose ?

Nous ne pourrions le dire, mais là où nous partageons le même
avis, avec Harltt et Kernn, c’est que cette étrange protection
n’est pas liée à une réaction épidermique du système, ni à une
sorte de super force invisible, nous parvenons à la conclusion
que cette extraordinaire défense est un produit des habitants
de la troisième planète, nous savons que dans l’espace, ils
sont moins avancés que nous, mais ils peuvent avoir développé
d’autres particularités qui nous dépassent. »

Kirgzz: « Hm, oui, c’est-ce que Zarkhan pensait avant que
vous partiez, alors si j’ai bien compris vos explications, nous
pouvons faire une croix définitive sur ce système ? »

Zarkhan: « Il y a tout lieu de le penser, Régent Kirgzz. »

Kirgzz: « Hm, bon, cela ne me plait pas, mais je suppose qu’il
faut faire avec, dans quelques temps, il faudra penser à
d’autres systèmes, pour trouver d’autres  choses, il faut bien
alimenter nos chercheurs. »

Nomi: « Voilà un point de marqué, et ils ne sont pas au bout
de leurs surprises. »

Sur Terre, les passages des zerks avaient été également
repérés, le premier avait créé une grande panique, que le
second passage avait, bien sûr, amplifiée, elle durera une
bonne génération, puis, plus rien par la suite, bien des gens
continuaient à se poser des questions et à scruter le ciel, mais
finalement, la vie avait repris son cours, cela alimentera
longuement les médias, le « nous ne sommes pas seuls dans
l’univers » sera chanté sur tous les tons pendant très
longtemps, avec photos et autres preuves à l’appui.

Quoi qu’il en soit, le futur de l’humanité allait prendre un
autre tournant.

Le vaisseau de Kodan s ‘appelait « UNIVERS 1 », nom
passablement prétentieux qui avait failli lui attirer bien des
ennuis, mais au cours du temps, Jett avait toujours fait en
sorte d’améliorer son vaisseau, avec l’aide de ses
collaborateurs, bien sûr, de telle sorte que même dans la
Dimension 1, il ne craignait plus grand-chose, et tout le
monde le redoutait.

Pouvant voyager aussi bien dans le temps que dans
l’espace, il lui fallait néanmoins l’autorisation d’Harkann, il
l’avait obtenue à condition de ne rien modifier lors de ses
passages, tant dans la passé que dans le futur, il donna ses
premières instructions à Nomi et  à Tarkana.

« Nous allons remonter un million d’années pour voir si Tarzz
était habitée à l’époque. »

Tarkana: « Normalement, les mini-caméras disposées un peu
partout auraient dû vous le préciser, Maître ».

« Tu devrais te souvenir qu’à ce moment là, nous étions dans
une galaxie bien plus éloignée qu’Andromède, et que mes
micro-caméras n’allaient pas aussi loin que maintenant, nous
n’en avions pas dans cette zone. »

« Exact, Maître, autant pour moi, nous venons de remonter
300.000 ans. »

« Continuez, et prévenez-moi lorsque ce sera fait. »

Kodan prit le temps de boire un bon whisky et de fumer une
cigarette, tout en se détendant sur une confortable chaise
longue, quelques minutes plus tard:

Nomi: « Nous y sommes, Maître, moins un million d’années, je
déclenche l’invisibilité. »
 
Toujours près de Tarzz, ils virent rapidement que la planète
était inhabitée, Kodan décida de visiter la troisième.

Plus tard:

Nomi: «  Quelques primitifs habitent cette planète, leur peau est
d’une couleur marron, ils me font penser à des hindous, avec
leur barbe, ils sont plutôt petits et maigres, ils n’ont rien à voir
avec les zerks. »

« Tu as raison, passons sur la cinquième planète ! »

Tarkana: « Egalement habitée, par des gens un peu plus
avancés, genre civilisation du moyen-âge sur Terre, eux
sont plus grands et très costauds, à mon avis, nous sommes
devant les ancêtres des zerks. »

« Procédez aux vérifications de conformité ! »

Quelques minutes plus tard:

Nomi: « Confirmé, Maître, il s’agit bien de zerks, un peu
moins lourds et puissants que les actuels, mais le nombre
de traits communs ne trompe pas, nous sommes bien en
face de leurs ancêtres. »

« Bon, repassez sur la troisième planète afin de faire une
analyse de l’atmosphère, à laquelle nous procèderons aussi
sur la cinquième, et sur Tarzz. »

Tarkana:« Tiens ! Curieuse idée, Maître, l’atmosphère ne
saurait être autre chose que de l’air pur, les présences d’êtres
vivants le confirment ! »

« Oui, mais quelque chose ne me plaît pas, procédez
aux analyses ! »

Deux heures plus tard:

« Alors ? »

Nomi: « Très curieux, Maître, l’air est identique sur les
planètes 3 et 4, mais sur la 5, il comporte en plus, une
substance à l’état de traces, qui nécessite une analyse plus
approfondie, nous ne savons pas encore ce que c’est. »

« Alors procédez ! »

Quelques heures plus tard:

« Alors ? »

Nomi: « Hélas, rien de nouveau, Maître, nous ne savons pas
à quoi cette substance correspond. »

« Bon, dans ce cas, on va passer à l’analyse des végétaux
sur la cinquième planète, l’air et les plantes ont généralement
un lien étroit dans la nature, nous obtiendrons peut-être
quelque chose. »

Ils recensèrent tous les végétaux de la planète, plus de
1000 variétés et procédèrent à de nouvelles analyses.

Tarkana: « Effectivement, Maître, vous avez été bien
inspiré, les traces anormales de la substance contenue dans
l’air est due à une prolifération abondante de plantes que les
locaux appellent « zimzam », elles émettent dans l’air
certaines odeurs que l’on retrouve dans ces fameuses
traces, mais nous ne parvenons toujours pas à déceler
leurs propriétés. »

« Bon, alors observons les réactions de ces zerks ancestraux. »

Ce qu’ils firent durant deux jours en constatant que:

Nomi: « Ils sont agressifs, à la moindre occasion, ils se
battent, à coup de poing ou avec des barres de métal, très
différents des tribus de la troisième planète. »

Kodan: « Justement, retournons observer ceux de la
troisième planète, nous connaissons le caractère irascible
de ces zerks, voyons si les autres sont différents. »

Les observations révélèrent que les gens de la troisième
planète ne manifestaient aucune agressivité, qu’il
s’agissait de gens plutôt nonchalants, qui aimaient se
laisser vivre, manœuvrer le vaisseau dans des périodes
temporelles plus récentes donnerait peut-être davantage
d’informations.

« Vaisseau à -900.000 ans ! Nous en saurons peut-être plus. »

Ils constatèrent peu de changements par rapport à la période
précédente, les anciens zerks en étaient toujours au
moyen-âge, alors que les tribus de la troisième planète, qui
s’étaient rassemblées pour constituer un début de
civilisation, en étaient à peu près aux grecs, dans les deux
cas, le nombre d’habitants avait sérieusement
augmenté, mais restait relativement infime par rapport aux
ressources des deux planètes.

Les périodes suivantes n’apportèrent rien de
nouveau, l’accroissement des populations mis à part, celle
des anciens zerks aurait pu être nettement plus importante
s’ils ne passaient pas leur temps à se battre et à se décimer.

Puis à -200.000 ans, les choses commencèrent à changer, si
l’air était toujours pur sur les autres planètes, celui de la
cinquième contenait toujours des particules de ce fameux
« zimzam », les zerks en étaient à un début de technologie
comparable à celui, sur Terre, du début du vingtième
siècle, alors que la population de la troisième
planète, totalement réunie, cette fois-ci, s’orientait plutôt
vers la spiritualité.

Kodan: « Des modifications se profilent, cela devient
intéressant, procédons par période de 10.000 ans. »

Rien de significatif ne se produisit pendant les 4 essais
suivants, mais à -150.000:

Nomi: « Ah! Les zerks commencent à fabriquer des satellites
qu’ils placent en orbite autour de leur planète, les voyages
spatiaux sont pour dans peu, ils deviennent encore un peu
plus massifs, leur nourriture est moins naturelle et plus
abondante, et ils font du trafic avec ce « zimzam », lorsqu’ils
en absorbent sous forme liquide, ils sont dans un drôle
d’état, encore plus agressifs, on dirait une drogue, qu’en
penses-tu, Tanarka ? »

« Mes analyses confirment tes dires, Nomi, il s’agit bien
d’une drogue, et les particules dans l’air sont passées de
0.0028 à 0.0072, augmentation de plus de 250%, cela doit
avoir un effet sur leurs réactions. »

20.000 ans plus tard, les zerks commencèrent à évoluer dans
l’espace, ils pouvaient se déplacer dans tout le système, de
la première à la neuvième planète incluses, sans toutefois
pouvoir réellement quitter leur système, la vitesse/lumière
n’était pas encore dans les programmes, mais certains
progrès obtenus en médecine leur permettait une durée de
vie de 200 ans.

« Raccourcissons les périodes de recherches, je veux savoir
ce qu’il est advenu de l’autre civilisation .»

Au troisième essai, à la période -100.000, il obtint sa
réponse, un certain Karatkd, Régent zerk de l’époque fit, sur
toute la planète, la communication suivante:

« Ici Karatkd, 52 éme Régent de Tarzz, écoutez moi avec
attention.

Durant ces derniers millénaires, nous avons fait des
progrès considérables, dans bien des
domaines, spatial, médecine, et j’en passe bien
d’autres, nous sommes devenus une grande puissance, la
plus grande de l’univers, nous sommes uniques, personne
d’autre que nous ne doit exister.

Afin de poursuivre notre destin exceptionnel, voilà ce que
nous devons faire:

1/ Eliminer les Zilonis de la troisième planète, ce sont des
primitifs qui ne servent à rien.

2/ Occuper les planètes 3, 4, et bien sûr la 5, notre
population va inévitablement augmenter, pour nourrir trois
planètes au lieu d’une seule, nous avons besoin de
ressources supplémentaires, qui n’existent pas en quantité
suffisante sur les planètes 3 et 4, une autre raison à ces
nouvelles ressources, les recherches scientifiques, et
médicales, nous trouverons très probablement des nouveaux
corps et autres composés inconnus actuellement, qui nous
permettront de progresser.

3/ Si nous ne pouvons ponctionner ces nouvelles ressources
sur nos planètes, nous devons le faire sur d’autres, nous irons
de plus en plus loin dans l’espace, ce qui nous donnera le
choix entre un plus grand nombre de systèmes
planétaires, plus nous ponctionnerons de ressources, plus
grandes seront nos chances de réaliser des progrès
conséquents, peut-être même parviendrons nous un jour à
l’immortalité, et à nous déplacer dans d’autres univers, voilà
la grande aventure qui nous attend, mais pour atteindre de
tels résultats, il faut travailler, beaucoup travailler, dans
l‘univers tout comme chez nous, les cadeaux n‘existent
pas, si l’on veut quelque chose, il faut avant tout être digne
de l’obtenir, c’est-à-dire de s’en donner les moyens, rien
n’est gratuit.

4/ Dès maintenant, nous allons travailler sur trois plans:

- L’armement, perfectionner nos armes d’attaque, et autres
   de destruction.

- Le forage, tout ce qui peut contribuer à nettoyer une planète
   de ses ressources.

- Les voyages spatiaux, nous n’allons pas encore assez loin et
   pouvons faire beaucoup mieux.

Lorsque nous obtiendrons des résultats intéressants sur
ces trois plans, et seulement à ce moment là, nous serons
en mesure de nous attaquer aux trois premiers points du
projet, et je compte sur vous pour que cela se réalise de
mon vivant. »

Le Régent avait 88 ans, ses projets ne se réalisèrent pas de
son vivant, mais près de 10.000 ans plus tard, les progrès
significatifs dans des domaines de pointe exigeaient du
temps, beaucoup de temps, et c’est sous le règne d’un autre
Régent le 208 éme appelé Zerspock, que les projets de
Karatkd, à la période -90.000, Kodan assista à la destruction
de tous les Zilonis, ils étaient environ 5 millions, cela ne prit
qu’une demi-journée, tellement les armes des zerks étaient
déjà redoutables.

Dans les mois qui suivirent, ils commencèrent à occuper les
planètes convoitées, ils hésitèrent à dévitaliser les autres
planètes de leur système, avant de décider de n’en rien
faire, car pouvant déjà voyager sur plusieurs
années/lumière, ils préférèrent s’en prendre à d’autres
systèmes qu’ils mirent encore plusieurs millénaires à
découvrir, ils étaient loin et fort peu nombreux.

En cette période, les particules de zimzam dans l’air étaient
au taux de 0.0108.

Nomi: « C’est curieux, leur agressivité s’accroit quand le
taux de zimzam s’élève, y aurait-il un rapport entre les
deux, Maître ? »

« C’est très possible, plusieurs éléments vont dans ce
sens, c’est un test à faire, supprimer le zimzam sur les trois
planètes, qui produisent des particules à jet continu, ces
particules, comme beaucoup d’autres, ont une durée de vie
très courte, quelques heures, donc plus de plantes, plus de
particules, après, il nous restera à observer si le
comportement des zerks se modifie. »

Après avoir passé plusieurs jours à mettre au point un
produit destructeur de zimzam, mais inoffensif aux autres
composantes de l’air, et aux végétaux, ils en aspergèrent
sur la totalité des trois planètes, ainsi que sur les villes, la
nuit, puis ils attendirent durant quelques jours, ils
constatèrent rapidement des modifications dans certains
traits de caractère chez les zerks, au bout d’une dizaine de
jours, ils étaient beaucoup moins insolents envers leurs
subalternes, et moins serviles envers leurs
supérieurs, nettement moins sûrs d’eux, moins exaltés au
travail, ils commençaient à prendre des temps de
réflexion, en se demandant pourquoi ils faisaient ceci et
cela, et quelle utilité cela pouvait-il avoir, même chez le
209 ème Régent qui s’appelait Kaalder, les conversations
devenaient de plus en plus surprenantes.

Koordz , le ministre des sciences, Dordek, le  ministre des
armées, et Chetrann, le ministre de l’intérieur, s’interrogeaient
en présence du Régent.

Koordz: « Nous venons de relire le compte rendu établi à
l’époque du Régent Zerspock, Régent Kaalder, et
franchement, Dordek et Chetrann sont d’accord avec
moi là-dessus, quelle est l’utilité d’un tel projet, piller des
ressources sur des planètes ?

Détruire d’autres populations telles que les Zilonis ?

Pourquoi ?

Qu’ont-ils faits pour mériter un tel sort ? »

Kaalder: « Oui, il y a encore quelques temps, nous trouvions
cela intéressant, mais maintenant, moi aussi, je me
demande pourquoi, nous avons tout ici pour vivre
calmement, et très bien, pourquoi aller chercher des
complications ?

Bien sûr, il faut un peu de discipline, les gens ne doivent pas
faire n’importe quoi, mais pourquoi étions aussi durs avec eux?

Avez-vous une idée ? »

Chetrann: « Non, Régent Kaalder, nos subordonnés ont
toujours suivis nos ordres à la lettre, peut-être parfois un peu
trop, excès de zèle sans doute, mais ils se sont avérés
irréprochables, être aussi dur n’est peut-être pas
nécessaire, quant aux complications dont vous faites
mention, là encore, vous avez raison, nous n’en avons pas
besoin, vouloir conquérir l’univers ?

Pourquoi faire ? C’est sans intérêt. » 

Dordek: « Oui, et les Zilonis ne faisaient de mal à
personne, pourquoi les avoir supprimés, y a-t-il eu une
folie collective à cette époque ? »

Kaalder: « Nous n’aurons probablement jamais de réponses à
ces questions, mais maintenant, il faut voir les choses
autrement, éviter les soucis, et apprendre à se détendre, tiens !

Si on buvait un coup ? »

Dans l’UNIVERS 1:

Nomi: « Fantastique ! Leur comportement change d’une
manière radicale. »

Kodan: « Oui, je crois qu’avec la suppression du zimzam, nous
avons tapé dans le mille, observons les encore pendant deux
ou trois jours, puis nous nous rendrons à notre époque pour
voir ce qui se passe chez Kirgzz, et s’il n’y a plus de traces de
cette drogue, si tel est le cas, alors la mission sera
vraiment terminée. »

Tarkana: « Il risque d’y avoir un problème, Maître, avec le
Grand Harkann. »

« Ah oui ! Lequel ? »

Tarkana: « Vous avez le droit de vous déplacer dans le
temps, mais sans rien modifier sans son autorisation, le fait
d’avoir supprimé le zimzam risque de ne pas lui plaire. »

« Tu as tout à fait raison, il ne m’a pas donné l’autorisation
de faire cela, il me reste à espérer qu’il admette cette petite
entorse faite pour une bonne raison. »

L’observation confirma le changement radical de
comportement chez les zerks, revenus au temps 0, ils
poursuivirent leurs observations pour constater que non
seulement il n’y avait plus de zimzam, mais que les réactions
de Kirgzz et de ses sous-fifres étaient identiques à celles de
Kaalder, et qu’ils se posaient les mêmes questions.

La mission était vraiment terminée, et avec succès, Kodan
retourna voir Harkann pour lui en faire part, après lui avoir
tout expliqué en détail, ce dernier:

« Bien, décidément, tu ne fais jamais rien comme tout le
monde, et c’est peut-être ce qui te sauve, n’importe qui, à
ta place, les aurait exécutés, ou au mieux, balancés dans
une galaxie du genre de la M87.

Mais toi, il a fallu que tu remontes un million d’années pour
chercher à comprendre, ce qui t’a permis de trouver les
bonnes réponses à tes questions, mais en faisant cela, tu as
tout de même commis une petite entorse au règlement, et
tu vois laquelle, n’est-ce pas ? »

« Oui, votre Grandeur, j’ai, en effet, commis une faute. »

« Tu es très intelligent, et je ne regrette pas de t’avoir
promu, dans ce cas précis, et tu le sais, l’entorse ne saurait
être considérée comme une faute, car elle a été faite pour un
bon motif, il se trouve qu’avoir épargné les zerks en
supprimant simplement leur agressivité, apporte sa petite
part d’amélioration de l’harmonie des univers, tu as donc
réalisé ta mission avec succès, nous nous reverrons dans
l’avenir, car il y aura certainement d’autres missions. »



-----***-----  
  

 
_________________
Cicéron c'est Poincaré.

Bébert


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 23 Oct - 14:43 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    KOSMOFIC Index du Forum -> GENERAL -> SFICTION Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com