KOSMOFIC Index du Forum KOSMOFIC
Science Fiction
 

FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres
GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion


L050

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    KOSMOFIC Index du Forum -> GENERAL -> SFICTION
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kr
Redacteur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2014
Messages: 137

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 10:45 (2018)    Sujet du message: L050 Répondre en citant

Loin de la Terre, dans une autre galaxie, à une très
ancienne époque.


U1: « Je vous ai tous réunis afin de rechercher une
solution au problème posé par U31 qui n’approuve
pas certaines de nos décisions, elle obéit bien aux
ordres et s’avère très compétente dans les missions
que nous lui confions, mais ses points de vue
différents des nôtres font de plus en plus d’adeptes
susceptibles de remettre notre position en question.


J’attends de vous des suggestions intéressantes qui
m’aideront à statuer sur son sort. »


U3: « Ceci d’autant plus que cet élément dispose d’un
pouvoir étendu sur les navigants et leurs familles, sa
célébrité et son excellente réputation lui permettent
d’influencer d’autres non-greffés qui occupent des
fonctions importantes, U8 a fait procéder à une étude
toute récente à ce sujet, je lui passe la parole. »


U8: « En effet, et les résultats peuvent être considérés
comme inquiétants, sur 10 millions de non-greffés, plus
de deux millions, sur l’ensemble des planètes que nous
dirigeons, partagent certaines de ses idées, notamment
celles se rapportant à une remise en question  des 
greffes, et à d’autres voulant attribuer aux « U » 
greffés ou non, une plus grande liberté dans leur 
mode de vie et dans leurs actions, ce nombre ne 
fera qu’augmenter si nous ne faisons rien, c’est 
une menace directe. » 


U1: « C’est clair, je sais qu’en ce moment, elle est 
sur mon ordre en exploration dans le système de 
Torgatt afin de me faire un compte rendu sur les 
trous noirs et autres trous de vers qui s’y 
trouvent, elle sera de retour dans un mois, alors 
passons à vos suggestions. »  


La galaxie d’Urkann, plus grande qu’Andromède 
et située à plus de cinq milliards d’années/lumière 
de notre système était occupée au quart par 800 
milliards de « U » gouvernés par un tyran, U1, qui 
venait de réunir 9 autres U  qui formaient son 
équipe ministérielle.


Regroupés sur la planète Daggorth, lieu d’origine des 
U, ils représentaient le Gouvernement Central.


Pratiquement identiques à des terriens actuels mais
disposant d’une plus grande variété de races, ils
étaient beaucoup plus avancés dans les domaines 
scientifiques et médicaux, le terme « humain »
n’existant pas chez eux, ils se considéraient comme
des « éléments ».


Les dix millions de privilégiés, non greffés et dotés
d’un certain libre-arbitre, l’étaient par une sorte de
cooptation tenant compte de deux facteurs:


- Leurs résultats aux études.
- L’approbation de l’équipe gouvernementale.


Les autres ? Une petite puce électronique implantée
dès leur naissance permettait non seulement de
contrôler leur état de santé, mais aussi leurs pensées 
et leurs actions parmi bien d’autres choses, un certain 
U5 disposait d’un droit de vie ou de mort sur chaque 
greffé.


Depuis combien de temps ?


Plusieurs millénaires, sur ordre de U1 qui gouvernait 
depuis plus de 20.000 ans.


Chez les privilégiés, selon leur rang, la durée de vie 
pouvait varier de 1.000 à 100.000 ans chez les 
autres, elle ne dépassait jamais cinq siècles.


Loin de Daggorth, dans le système de Torgatt, 300 
vaisseaux spatiaux de plus de 500 mètres et composés 
d’équipages de 1000 membres chacun, exploraient la 
zone et particulièrement les différents trous qui s’y 
trouvaient, dans le vaisseau amiral U31, dans sa vaste 
suite, méditait:


« Cela sera probablement ma dernière mission, U1 
doit m’attendre afin de prendre une sanction contre 
moi, mais laquelle ?


Je dispose d’un certain nombre d’amis qui peuvent 
m’aider dans certaines circonstances, mais il le sait 
également, que me réserve-t-il ? »  
    
U 31 était non seulement un superbe élément 
féminin de 2 mètres, mais aussi le Commandant 
Général de tous les vaisseaux spatiaux et de leurs 
équipages.


A ce titre, elle passait la majeure partie du temps 
dans l’espace, loin des réunions du Gouvernement 
Central.


Ce dernier se composait de:


U1 : Régent tyrannique.
U2 : Ministre de l’intérieur contrôlant aussi la police.
U3 : Ministre des Services Secrets.
U4 : Ministre de la Santé.
U5 : Ministre des Sciences contrôlant les greffés.
U6 : Ministre de l‘Espace.
U7 : Ministre des Recherches et Productions.
U8 : Ministre des Enquêtes. 
U9 : Ministre des Communications.
U10 : Rapporteur Général.


U5: « On pourrait peut-être la greffer, le problème 
         serait alors résolu. »


U2: « Non, cela poserait d’autres problèmes, U31 
         n’est pas n’importe qui. »


U9: « C’est dommage, car il s’agit d’un élément 
         brillant, la démettre de ses fonctions ferait réagir 
         pas mal de gens.
          
         La détruire ? A mon avis, hors de question, selon 
         la Loi 31.4 de U1 ici présent, nous soumettons mais 
         évitons au maximum de détruire, la cantonner dans 
         une colonie éloignée ne résoudrait rien, elle a déjà  
         trop d’amis.
         Prendre une sanction contre elle n’est pas évident. »


U6: « Peut-être que si, il suffit de lui prévoir un aller 
         simple, sans retour possible, je m’explique:


         Notre dernière création, le « Kranakk », un 
         vaisseau en forme d’haltère de 3 kilomètres de long 
         et disposant de propulseurs dont l’autonomie est 
         quasi-infinie et qui peut évoluer dans l’espace sans  
         équipage, cela nous coûte un  vaisseau unique pour 
           le moment, mais nous en ferons d’autres… »


U2 : « D’accord, U6, mais comment suggérez-vous de  
            procéder ? »


U6: « Simple, on lui confie pour mission d’aller explorer 
           une partie inconnue de notre univers, ça ne serait 
           pas la première, sans équipage bien sûr et faire 
           en sorte que le Kranakk navigue automatiquement 
           en ligne droite, à vitesse maximale, sans qu’elle 
           puisse intervenir.


           L’alimentation étant automatique, le vaisseau 
           continuera à la transporter dans l’espace jusqu’à 
           la fin de son existence, respect de la Loi 31.4.


           Les gens ici qui ne la verraient pas revenir ?
     
           Ils seraient informés de cette mission, et ne 
           pourraient rien nous reprocher, les grandes 
           distances dans l’univers peuvent nécessiter 
           beaucoup de temps, même pour nous, le vaisseau 
           peut avoir eu un disfonctionnement, ou encore 
           subir une tempête dimensionnelle, rien de tout 
           cela ne serait de notre faute.


           De plus, l’immense majorité de ses amis dans les 
           non greffés sont des bas de caisse qui vivent 
           entre 1000 et 5000 ans, à mon avis, cela 
           n’étonnera personne, et ses idées révolutionnaires 
           disparaîtront au cours du temps.  »


U1 : « Enfin une suggestion intéressante, qui me 
           plait, est-ce-que quelqu’un parmi vous, y voit un 
           inconvénient ? »


Deux minutes plus tard, alors que personne n’avait 
répondu:


U1 : «  Bon, alors la suggestion d’U6 me semble 
             excellente, nous allons procéder à son application 
             dès qu’elle sera de retour, en lui laissant toutefois 
             quelques jours de repos.


             Là, notre principal problème sera résolu, passons 
             aux autres questions annexes de l’ordre du jour… »


Un mois plus tard, sur Daggorth:


U1 : «  Bien U32, une fois de plus, vous vous êtes 
             acquittée avec brio de votre mission, surtout 
             avec la découverte d’un transmetteur fictif qui 
             pourrait nous être utile, et vous me dites que 
             c’est un aller/retour ! Très intéressant, j’attends
             avec impatience de pouvoir lire vos rapports.


             Prenez donc une ou deux semaines de repos 
             bien mérité, je vous convoquerai à nouveau dans 
             quinze jours, afin de vous confier une nouvelle 
             tâche. »


Lorsqu’U32 quitta le Palais d’U1:


        « Oui, je vois où tu veux en venir, c’est cousu de 
            fil blanc…
           
           Ma prochaine tâche ou mission en sera une 
           suicide, mais j’ai des cartes en main, et pas que 
           des amis de bas de caisse qui me renseignent fort 
           bien, dans quelques jours, avant même ta 
           convocation, je saurai de quoi il retourne. »


Quelques jours plus tard, U31, dans son luxueux 
domicile:


       «  Heureusement qu’U4 est de mon côté, je sais 
            maintenant ce qui m’attend, mais ce qu’U1 ne 
            sait pas, c’est que je suis avant tout une 
            scientifique, du moins dans l’esprit, plus encore 
            que Commandant Général.


            Partiellement autodidacte, mais également 
            formée par des chercheurs, et non des 
            moindres, qui partagent mes idées, j’en sais bien 
            plus que ce que ce tyran peut imaginer, seul U3 
            peut me poser des problèmes, et il est très fidèle 
            à U1...


            D’un autre côté, la mission qui me sera 
            ordonnée, m’envoyer à l’autre bout de l’univers 
            sans espoir de retour ? 
            Dans le Kranakk ?


            Cela me fait sourire, car d’une part j’en sais 
            beaucoup plus qu’on pourrait le croire sur ce grand 
            vaisseau, et d’autre part, visiter de nouveaux 
            mondes ne me déplairait pas, cela sera peut-être 
            dommage pour mes amis que je serai obligée
            d’abandonner, mais:


            - Mes idées survivront, ils s’en chargeront.
            - U1 n’est pas immortel, ni invulnérable, un 
              accident, bien que peu souhaitable, peut toujours 
              arriver.
            - Je me sentirai plus libre, et notamment 
               d’augmenter mes connaissances.
            - Le pilotage automatique du Kranakk ? 
               Je me fais forte de le neutraliser.
               Ceci d’autant plus qu’un ami dûment accrédité 
               me laissera dans le vaisseau, et je sais 
               exactement où, une boite d’outils très utiles 
               avant les divers contrôles de conformité et les
               modifications. 
            - Mon voyage durerait peut-être plusieurs siècles ?
              C’est précisément le temps qu’il me faut pour 
               m’organiser. 


              En bref, c’est plutôt un cadeau qu’U1 me fait, et 
              si je parviens à allonger ma durée de vie qui est 
              encore de plus de 15.000 ans, rien ne m’interdira 
              de revenir après sa mort ou sa destitution, mais 
              attention, dans l’univers, tout est violent, ma 
              longue expérience en navigation stellaire ne me 
              met pas pour autant à l’abri de mauvaises surprises.


Au même moment, U1 avait de nouveau convoqué son 
équipe, et:


          « Alors nous sommes tous bien d’accord, nous 
             expédions U31 à l’autre bout de l’univers sans 
             espoir de retour? »


U3 :   «  Oui, mais attention, nous ferons en sorte de 
               veiller à ce qu’aucun élément non accrédité puisse 
               accéder au Kranakk après les modifications, et 
               cela jusqu’à son embarquement pour son aller 
               simple, pourquoi ?


              Parceque j’ai appris de bonne source qu’U31 
              dispose de connaissances scientifiques non 
              négligeables, elle a eu pour enseignants U19 et 
              U27 durant de longues périodes.


              Sans outils, elle ne pourra rien faire. »


U1 :   «  Excellent, comment savez-vous cela ? »


U3 :   « N’est-ce-pas mon rôle en tant que Ministre des 
              Services Secrets ? »


U1 :  «  Si fait, alors exécution! 
             Je la convoquerai dans quatre jours. »


Lorsque la réunion prit fin, U3 se rapprocha de U1 en lui 
chuchotant: 


         « J’aurai encore quelque chose à vous dire, et c’est 
             important. »


U1 :  « Bien, venez avec moi dans mon bureau! 
             Nous y voici, alors ?»


U3 :  «  Je soupçonne U4 d’être de son côté, sans pour 
             autant en être absolument sûr, mais à votre 
             place, je me méfierai de lui. »


U1 :  «  Curieux, j’y ai pensé et vous devez avoir raison, je 
             ne suis pas autant calé que vous sur les Services 
             Secrets, mais je dispose d’une sorte de sixième sens 
             qui ne me trompe pas, il est autant très malin que 
             discret, mais certaines de ses attitudes, peu 
             perceptibles, ne m’ont pas échappées. »


U3 :  «  Vous êtes très psychologue, devons-nous prévoir 
             une sanction ? »


U1 :  «  Pas pour le moment, surtout après le départ 
             d’U31, veillez simplement à ce que ni lui ni un de 
             ses sous-ordres ne soit autorisé à accéder au 
             Kranakk. »


Mais c’était déjà trop tard, l’un des dits sous ordres avait
déjà, avant les derniers contrôles, placé une caisse 
d’outils dans un endroit indétectable, protégée par une 
paroi métallique épaisse qu’il faudrait tout de même 
ouvrir au laser. 


Lorsque le moment de la convocation arriva, U1:


« Asseyez-vous U31, j’ai une nouvelle mission pour 
    vous, nous allons vous confier le commandement du 
    Kranakk sur lequel vous procéderez à des essais 
    expérimentaux visant à le tester.


    Bien entendu, comme d’habitude, vous me remettrez 
    un compte rendu de toutes vos observations, qui, s’il 
    est positif, nous apportera une grande avancée dans 
    la  navigation spatiale. »


U31 : « La fameuse haltère de trois kilomètres ?
      Vous avez dû m’attribuer un sacré équipage, combien 
      d’unités ? »


U1 : « Je vous en laisse la surprise, sachez que ses 
      propulseurs disposent d’une autonomie quasi-illimitée 
      et que sa vitesse peut atteindre 10 millions de fois 
      la lumière. »


U31 : « Impressionnant, comme d’habitude, comptez sur 
       moi pour le succès de cette mission. »  


U1, avec un vaste sourire:
         «  Je ne me fais aucun souci. »


Deux heures plus tard, dans le Kranakk, U31:


« Personne ! Les informations d’U52 sont correctes, les 
    gens ignorent que je suis sans équipage, et que cet 
    immense cercueil est sensé m’envoyer dans le néant 
    sans autre forme de procès.


    Heureusement qu’on m’a laissé mes pistolets laser, je 
    dois trouver le lieu derrière lequel est masquée la boite 
    à outils, je sais dans quelle cabine, cela ne devrait pas 
    être long. » 


Quelques minutes plus tard, les propulseurs entrèrent 
en action et le vaisseau décolla.


Quelques jours plus tard, U31:


« Je me sens plutôt bien dans ce Kranakk, une suite 
luxueuse, des repas très corrects, une piscine privée, une 
salle de sports la centrale de commandes très proche, le 
vaisseau est calé sur une vitesse maximale de 10 
millions de fois la lumière, je vais bientôt quitter 
Urkann, chose que personne n’a encore fait.


Je n’ai pas encore visité tous les lieux, mais j’ai la boite 
à outils.


Pour le moment, laissons le vaisseau suivre sa 
trajectoire, je dispose de pas mal de temps, pas 
d’équipage, ni greffés, ni même des androïdes, mais ces 
derniers, je peux en fabriquer, U27 m’a appris comment 
faire, les rendre intelligents est une autre histoire, U19 m’a 
transmis beaucoup de données médicales, et peut-être 
qu’avec leur aide, je pourrai prolonger ma vie.


La solution doit être dans la combinaison des deux:


1/ Créer des androïdes, une vingtaine.


2/ Leur transmettre mes connaissances scientifiques et 
      médicales.


3/ Tenter de les rendre intelligents.


A ce stade, le reste deviendra plus simple, former des 
équipes qui m’aideront notamment à piloter le vaisseau. 


Un an plus tard:


« Je viens de terminer mon premier androïde que j’ai 
baptisé Z1, heureusement que dans la boite à outils, il y 
avait un disque-mémoire de plusieurs millions de téraoctets 
que j’ai pu lui implanter, voyons comment il se comporte. »


U31 appuya sur le bouton d’une télécommande et:


« Ici Z1, créé par U31, je suis à son service. »


U31: « Me vois-tu, Z1 ? »


« Oui, je vous vois, U31, que puis-je faire pour vous ? »


«  D’abord, tu peux me tutoyer, nous sommes dans la 
     même galère, ensuite, fais des tests sur ta motricité, ta 
     force, ta rapidité, ta souplesse, et signale moi la 
     moindre anomalie. »


«  Je vais procéder. » 


    
Une demie heure plus tard:


« Tests terminés, aucune anomalie apparente, que dois-je 
    faire d’autre, U31? »


« Nous sommes dans un grand vaisseau spatial qui s’appelle 
    le Kranakk, déplace toi dans tous les lieux afin de les 
    visiter et de tout mémoriser, étudie les divers appareils 
    électroniques et tu me feras un rapport sur leurs 
    caractéristiques. »


« Entendu, je vais procéder. »


Lorsqu’il quitta la salle centrale, U31 se mit à méditer:


« Je vais procéder, je vais procéder, cette réponse devient 
    rengaine, de plus, je n’ai pas encore trouvé le moyen de 
    le rendre intelligent, mais au fait ! 
    J’ai copié l’intégralité du disque mémoire, dans lequel je 
    vais retrouver presque toutes les données transmises 
    par U27, je peux remercier U52 qui m’a apporté une 
    boite d’outils très complète, je dois pouvoir aboutir. »


Quelques jours plus tard:


« Oui, ce passage nécessite une grande attention, U27 
    m’aurait bien indiqué la manière de rendre un androïde 
    intelligent ?
    Dérivation b8k vers c9m au lieu de c9l, une autre de 
    d3n à e8r au lieu de e6p, augmenter l’intensité de h11v 
    à j6s, oui, avec d’autres détails plus loin, cet ensemble 
    de modifications est inconnu des fabricants 
    d’androïdes, je vais tout noter d’avance au cas où…


    Ca vaut le coup d’essayer. »


Un peu plus tard:


« Voyons si cela a marché, parlons à Z1. »


Z1: « Tiens, c’est curieux, je ressens quelque chose 
          d’inhabituel. »


U31: « Parle-moi de ta visite dans le vaisseau. »


« J’ai tout vu et tout enregistré, les appareils et circuits 
    électroniques sont en phase automatique, est-ce 
    normal ? »


« Non, ça ne l’est pas, mais qu’entends-tu par ressentir ? »


« Que j’éprouve ce que vous appelez des sensations, et 
    des émotions, par ailleurs, je peux procéder à des 
    comparaisons de ces ensembles pour créer des 
    pensées, est-ce normal ? »


U31 : « C’est mieux que normal, tu es devenu 
              intelligent, serais-tu capable de neutraliser l’état 
              automatique des systèmes électroniques ? »


Z1 : « Sans problème, tu veux que je le fasse ? »


« Pas encore, on a du temps pour cela, maintenant, ce qui 
    m’intéresserait serait de savoir si tu peux me fabriquer 
    une vingtaine de tes semblables et en combien de 
    temps, pour cela, tu disposes déjà des plans de ta 
    fabrication auxquels j’ajoute les modifications que je 
    t’ai faites, les voici. »


Dix minutes plus tard, Z1:


« Oui, c’est possible, j’ai repéré des zones de stocks qui 
    contiennent du métal, des fils électriques, du verre, des 
    éléments électroniques qui sont peut-être périmés mais 
    réparables, une vingtaine as-tu dit? 


Les premiers prendront un certain temps, mais pour les 
suivants, nettement moins, si je dispose des copies de 
mémoire, il faut compter deux ans. »


« Cela me convient très bien, pendant que tu fais cela, je 
vais étudier les données de U19. »


« Les médicales ? 
   Oui, tu n’es pas immortelle, il va falloir y pallier.»


« Décidément, tu comprends tout au quart de 
    tour, excellent, nous allons faire une fameuse équipe. »


« Je le pense aussi, mais une chose que je ne comprends 
    pas trop:


Votre durée de vie, à vous les éléments, peut varier 
entre 500 et 100.000 ans ? »


« Oui, cela nécessite une explication, tu sais que nous 
sommes gouvernés par un tyran, et que même les 
privilégiés non-greffés ont une durée variable.


Pour les greffés, la puce électronique est dotée d’un 
déclencheur dont l’action est mortelle pour l’élément 
concerné, au bout de 500 ans, son action est 
automatique, je me suis pas mal battue contre cela.


Pour les non-greffés, du U1.000.000 au U10.000.000, ils 
ont bénéficiés d’un premier traitement cellulaire qui a 
doublé leur durée de vie, soit 1000 ans.


Les privilégiés d’un rang supérieur, du U10.000 au 
U999.999, ils ont eu un second traitement qui les 
ammène à pouvoir vivre durant 5000 ans.


Ceux d’un rang encore supérieur, du U1.000 au 
U9.999, un troisième traitement leur accorde 10.000 ans.


Les éléments compris entre le 100 et le 999, peuvent 
atteindre 20.000 ans.


Ceux entre le 11 et le 99 dont je fais partie, vivent 
50.000 ans.


Les U2 à U10, qui font partie du gouvernement, un 
sixième traitement leur permet 100.000 ans.


Pour U1, qui doit avoir ses petits secrets, nous ignorons 
sa durée exacte. »


« Bon, si j’ai bien compris, à moi et à mes futurs 
    semblables de faire mieux qu’U1. »


« Tu sais le temps qu’il me reste, encore pas mal d’années. »


« Nous n’attendrons pas aussi longtemps, et puis, il y a 
   pas mal de mondes à visiter. »


Et U31 se mit à rire:


« Tu as raison, cela aussi peut prendre un certain temps. »


Des dizaines d’années, puis plusieurs siècles 
s’écoulèrent, sur Daggorth, U1:


« Bon, alors qu’en est-il de ces rumeurs sur la liberté ? » 


U8 : « Une toute dernière étude démontre que vous 
            avez pris une bonne décision, les contestataires 
            se réduisent à moins de 100.000 sur les 10 
            millions, et leur nombre diminuera encore pour 
            tendre vers le nul. »


U2 : « Excellente nouvelle, U31 doit être bien loin 
            maintenant. »


U1 : « Très bien, ne parlons plus des absents et passons à
            l’ordre du jour suivant. »


Sur le Kranakk, U31 disposait de 21 associés, principalement
dirigés par Z1, l’équipe médicale avait su la rendre 
immortelle et l’équipe scientifique, améliorer 
considérablement le vaisseau qui devenait 
quasi-indestructible, évoluant toujours en ligne 
droite et à la vitesse maximale, il traversait sans le voir 
nombre de galaxies.


Z1 : « On pourrait peut-être neutraliser la navigation
automatique et passer en dessous de la vitesse lumière 
pour voir un peu où nous en sommes? »


U31 : « Oui tiens! Fais le nécessaire, cela va nous changer
              un peu. »


Quelques minutes plus tard:


« Fait, nous contrôlons le vaisseau, navigation imminente 
    en 3D . »


Peu après, le Kranakk apparut dans l’espace einsteinien, près   
d’une belle galaxie spiralée entourée de bleu.


U31 : « Très joli, mais où sommes-nous ? »


Z1 : « A plus d’un milliard et demi de parsecs d’Urkann, il 
           s’est écoulé 5 siècles depuis ton départ de Daggorth. »


« Cela ne nous rajeunit pas, si nous allions visiter cette 
galaxie? »


Z1 : « Pourquoi pas ? Elle ou une autre… »






U31 : « Elle fait 100.000 années/lumière de rayon, son 
              centre semble occupé par un important trou 
              noir, d’après mon expérience en navigation, si les 
              Lois de l’univers sont partout les mêmes, les zones 
              habitables possibles se situent au tiers du rayon 
              en partant du centre, dans des bras dits 
              calmes, vérifions cela. »


Z1 : « Si tu le dis… »


Il leur fallut plusieurs mois pour atteindre une zone 
idoine, et U31:


« Tiens ! Regarde Z1, une sorte d’immense nuage de 
    plus d’une année/lumière de diamètre composé de 
    météorites, voilà qui est intéressant. »


« Les météorites impliquent une navigation difficile, en 
    quoi est-ce intéressant ? »


«  Cela me rappelle certains systèmes dans Urkann, en 
     général ces météorites protègent un ou plusieurs 
     systèmes planétaires, composés d’une étoile jaune et 
     de planètes pouvant recueillir la vie, celui là, je le sens 
     bien, une visite devrait valoir le coup. »


«  Si tu le dis, mais d’après ce que je sais, le ou les 
     système(s) planétaire(s) devrai(en)t se situer près du 
     centre du nuage, on gagnerait du temps en navigant 
     au-delà de la vitesse/lumière. »


U31: « Très juste, c’est-ce que nous allons faire. »


Quelques jours plus tard, le Kranakk émergeait près 
d’une planète bleue, assez grande, passablement éloignée 
d’une étoile jaune qui apparaissait comme un minuscule 
point lumineux.


« Il ne doit pas y avoir de vie ici, la température est 
trop basse. »


Z1 : « Alors le mieux est de se rapprocher de l’étoile. »


U31 : « Oui, procédons, tiens, une autre planète 
bleu/violet, là encore, j’y vois peu d’intérêt, c’est une
gazeuse, passons à la suivante, il en reste six. »


Peu après, Z1:


« Celle-ci, d’un jaune grisé, est entourée d’un anneau de 
glace, curieux. »


« Oui, elle est plus grande que les deux premières, mais la
suivante l’est encore plus, d’un jaune/orange, elle est un
peu moins froide. »


Z1 : « Nous arrivons rapidement dessus, mais 
attention, après il y a une ceinture d’astéroïdes. »


« Je l’ai repérée, nous serons prudents. »


Par la suite ils passèrent devant une petite planète rouge 
et constatèrent qu’il s’agissait d’une planète morte, lorsqu’ils
approchèrent de la suivante, une belle planète bleue:


« Tiens ! Celle-ci a un seul satellite, regardons la de plus 
    près car les températures deviennent intéressantes. »


Z1: « Oui, elle a plus des trois quarts d’eau, la vie doit y
           être possible. »


Le Kranakk tournera durant plusieurs jours autour de la
planète bleue pour qu’U31 et son équipe puissent 
constater que:


Z1 : « Il n’y a pas d’éléments comparables à ceux de 
Daggorth mais d’autres plus volumineux et constitués 
différemment qui semblent très agressifs. »


U31 : « Oui, ce sont des sous-éléments qui ne font que 
              se nourrir et se battre, ils ne réfléchissent pas, ils 
              existent également dans certains systèmes d’Urkann.


             Il serait intéressant de voir des éléments 
             comparables à nous, mais je crains qu’ici, il n’y en 
             ait pas encore, nous venons trop tôt. »


Z1 : « Comparables à toi, car nous, sommes encore autre 
            chose. »


« Son satellite m’intrigue, allons le voir de plus près. »


Z1 : «Etrange, il présente toujours la même face à
          l’étoile. »


« C’est plus courant que tu le crois, si tu avais navigué
    autant que moi dans Urkann, tu ne serais pas surpris. »


« Dois-je conclure que tous les systèmes se ressemblent ? »


« Non, pas exactement, même les vivables peuvent être
    différents. »


« Curieux, tous ces trous, des impacts de météorites ? »


« Oui, car ce satellite n’a pas d’atmosphère et un spectre
   magnétique faible.


   Tiens ! A propos, le magnétisme bien que faible existe ici, je
   vais faire une courte visite de l’environnement avec une
   planche magnétique. » 


Z1 : « Permets moi de te rappeler que si tu es immortelle, tu
           n’es pas invulnérable pour autant, et ici, il n’y a pas
           d’atmosphère, ton entreprise est risquée. »


« Pas vraiment, car dans Urkann, je me suis trouvée à
    maintes reprises dans des lieux dénués d’atmosphère 
    durant plusieurs minutes.


    D’autre part, c’est toi-même qui m’as dit qu’après m’avoir
    administré le processus d’immortalité, cela me donnait la
    possibilité de vivre sans atmosphère pendant plus d’une 
    heure, ma visite ne sera pas aussi longue. »


«  Comme souvent, tu as raison, mais nous te surveillerons. »  


Et U31 quitta le Kranakk pour évoluer au-dessus d’un sol
rougeâtre plein de trous laissés par des météorites pour y
revenir une bonne demie heure plus tard.


« D’après ce que j’ai pu voir, pas d’intérêt particulier…
Que donnent vos observations sur les deux premières 
planètes ? »


Z1 : « Sur la seconde, gravité beaucoup trop importante, et
            température trop élevée, invivable.


            La première, trop proche de l’étoile, même type de
            température, également invivable, seule la bleue 
            aurait pu nous intéresser, mais comme tu l’as dit, nous
            sommes arrivés trop tôt. »


U31 : « Bien, cette galaxie possède d’autres systèmes, il doit
              bien y avoir des clients, les U ne sont certainement pas
              le seul peuple de l’univers, puisque nous en avons 
              colonisés d’autres dans Urkann. »


Z1 : « Sans doute, mais peut-être ne serait-il pas plus mal d’y 
           revenir? »


« Tant qu’U1 s’y trouvera, il n’y aura pas de place pour nous 
    deux. »


«  Puisque tu envisages de rester par ici, je vois sept étoiles
     situés à une centaine d’années/lumière, là, ça t’intéresse ? »


U31 : « Celles qui ont la forme d’une casserole ?
              Oui, pourquoi pas ? Nous devons pouvoir trouver des
              éléments dans cette galaxie, j’en suis convaincue. »


Z1: «  Si tu le dis. »


-----***-----


  




_________________
Cicéron c'est Poincaré.

Bébert


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 15 Oct - 10:45 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    KOSMOFIC Index du Forum -> GENERAL -> SFICTION Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com